•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernier tour de piste pour Di Vaio

Msrco Di Vaio

Marco Di Vaio

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le sort en est jeté. L'attaquant de l'Impact Marco Di Vaio disputera le dernier match de sa carrière, samedi, contre le puissant D.C. United au stade Saputo.

L'Italien de 38 ans aura disputé plus de 400 matchs, que ce soit en Serie A ou en MLS. Mais le temps est venu pour lui de tirer sa révérence. Il avait annoncé il y a quelques semaines qu'il prendrait sa retraite à la fin de la saison.

« Quand je suis arrivé, je ne m'attendais à rien du tout, a dit Di Vaio, vendredi. Mais ce que j'ai reçu dans les deux dernières années et demie, c'était vraiment plus que je peux imaginer. Donc, je dois remercier tout le monde pour ça, les fans, vous, le club parce que j'ai vraiment passé un deux ans et demi important. »

Tous saluent le professionnalisme de Di Vaio qui, même après près de 20 ans de carrière, était encore le premier joueur à sauter sur le terrain pour l'entraînement de vendredi.

Ses coéquipiers souhaitent évidemment lui offrir une victoire, mais ils tenteront également de lui refiler le ballon le plus souvent possible pour inscrive un dernier filet dans l'uniforme bleu, blanc et noir.

En 75 matchs jusqu'ici avec l'Impact, Di Vaio a trouvé le fond du filet à 33 occasions. Il a connu une saison du tonnerre l'an dernier lorsqu'il a inscrit 20 filets en plus d'être sélectionné dans l'équipe d'étoiles de la MLS.

Il a aussi été finaliste au titre de joueur par excellence de la MLS et a mené l'Impact à sa première participation aux éliminatoires de son histoire.

Bernier et Klopas impressionnés

C'était comment d'être l'entraîneur de Di Vaio?

« Facile! a répondu Frank Klopas. Ce type de joueur connaît ses responsabilités lorsqu'il se présente sur le terrain. C'est un gars qui travaillait extrêmement fort et c'est pour ça qu'il a joué à un niveau aussi élevé pendant tant d'années. Nous allons rester des amis proches au-delà de ce dernier match.

« Son attitude m'a marqué. Il voulait gagner chaque jour, il voulait toujours être le premier. Ça ne m'a pas surpris parce que je sais que ce type de joueur qui joue à ce niveau possède ces qualités et ce genre d'attitude. C'est la principale différence. Tu peux avoir beaucoup de talent, mais sans la bonne attitude... Je crois que c'est ce que nous devons voir de plus de nos joueurs ici. Pas seulement la qualité, mais l'attitude. »

Le capitaine Patrice Bernier non plus ne tarit pas d'éloges. « Sa saison 2013, tu vois que même à 37 ans à ce moment-là, tu voyais les buts qu'il marquait. Des fois, tu restes en arrière et tu apprécies le jeu! »

« C'est deux ans et demi d'être un ambassadeur pour l'équipe et de permettre à l'Impact de Montréal de sortir du cocon du Canada et du Québec... Même si on est en MLS, on n'est pas un marché très en vigueur dans la MLS. Mais il nous a permis de nous sortir même de l'extérieur de l'Amérique, être rattachés à l'Europe, où on a commencé à parler de l'Impact de Montréal.

« Et on peut dire que c'est grâce à lui qu'Alessandro Nesta est venu ici. Ça fait que tu as deux personnalités qui ont fini leur carrière sous les couleurs du Bleu Blanc Noir de l'Impact de Montréal. »

L'organisation en est à mettre la touche finale à l'hommage qui lui sera rendu. Déjà d'immenses pancartes où il est inscrit « Merci Marco, Grazie Marco » sont en place à l'intérieur du stade.

Quel est le scénario idéal pour son dernier match? « Que l'Impact gagne et que je marque un but! », a dit Di Vaio en éclatant de rire avec les journalistes.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !