•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival commence samedi soir...Quelques suggestions de films à ne pas manquer!

Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue
Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue Photo: Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue
Radio-Canada

En première nord-américaine, le film Ceci n'est pas un polar de Patrick Gazé, mettant en vedette Roy Dupuis, sera présenté samedi soir.  D'autres films sont aussi à ne pas manquer! 

Samedi soir, en plus du souper d'ouverture, le Festival de cinéma international en Abitibi-Témiscamingue présente le premier long métrage de Patrick Gazé, Ceci n'est pas un polar.  Dans ce film, Roy Dupuis y joue le rôle d'un chauffeur de taxi de 50 ans, plutôt blasé de la vie, qui entreprendra une relation avec Marianne, une cliente qu'il soupçonne d'avoir été mêlée à un crime.*

À ne pas manquer et à lire : 

Hommage à Francine Grimaldi

Autres suggestions...

1-Le film de l'Abitibienne Béatriz Mediavilla Danse avec elles fait découvrir au public l'école de danse PRELV.  À Rouyn-Noranda, depuis 45 ans, la chorégraphe Lynn Vaillancourt y enseigne différents styles de danses.  Pendant un an, Béatriz Médiavilla a suivi les activités de l'école et le cheminement des jeunes élèves, âgées de 4 et 20 ans.  Danse avec elles est le premier long métrage documentaire de la cinéaste.*

2-Geronimo du réalisateur français, né à Alger, Tony Gatlif.  Dans ce film, présenté pour la première fois en Amérique du Nord, il plonge dans l'univers des gitans du sud de la France.  En 2010, Tony Gatlif s'est intéressé aux Tziganes durant la Seconde Guerre mondiale avec le film Liberté.  Il a aussi réalisé, en 2012,  Indignados, un documentaire sur l'Europe des indignés et bien d'autres oeuvres...*

3-Le film belge Halfweg-Halfway de Geoffrey Enthoven présente l'histoire d'un homme qui achète une maison à bas prix et qui tombe sur l'ancien propriétaire censé être mort depuis deux ans. Du même réalisateur, « le film The Over The Hill Band avait remporté le Grand Prix Hydro-Québec à notre Festival en 2009. »*

4-Whiplash de l'américain Damien Chazelle est un long métrage de 105 min.  « Le court métrage Whiplash a gagné le Prix du jury au Festival de Sundance en 2013 et le long métrage a gagné le Grand Prix ainsi que le Prix du jury en 2014. »  C'est l'histoire d'un jeune de 19 ans qui rêve de devenir le meilleur batteur de jazz de sa génération.*

5-Les Réal Béland réalisé par Nicolas Houde-Sauvé.  L'humoriste Réal Béland fils raconte à ses filles la vie de son père. Documentaire de 66 min. « Réal Béland dresse un portrait touchant de Réal Béland père, alias Ti-Gus. »

6-Le documentaire L'empreinte d'Yvan Dubuc et Carole Poliquin dans lequel participe, entre autres, Roy Dupuis, Serge Bouchard et Joséphine Bacon. « Qui sommes-nous? Quelles sont les valeurs qui fondent notre identité, notre sentiment d'appartenance au Québec? » La culture québécoise est-elle le fruit d'un métissage avec les peuples amérindiens?*

7-Pour les amateurs de l'écrivaine Katherine Pancol, le film Les yeux jaunes des crocodiles est présenté au Festival.  Réalisé par Cécile Telerman, production France/Espagne, le film met en scène les vedettes du livre, les deux soeurs Joséphine et Iris, que tout oppose.

Par la journaliste Karine Mateu accompagnée des suggestions du chroniqueur culturel, Alain Vézina.  Les descriptions de film sont tirées de la programmation du Festival de cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

*Vérifier s'il reste des billets.  Certains blocs affichent complet, mais des billets se libèrent parfois avant les projections.

Abitibi–Témiscamingue

Cinéma