•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Courrier suspect : le consulat canadien à Istanbul évacué

Des membres d'une unité de décontamination turque transportent des sacs contenant des effets provenant du consulat canadien, à Istanbul, le 24 octobre.

Des membres d'une unité de décontamination turque transportent des sacs contenant des effets provenant du consulat canadien, à Istanbul, le 24 octobre.

Photo : Stringer Turkey / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les consulats du Canada, de la Belgique et de l'Allemagne à Istanbul, en Turquie, ont été évacués vendredi à la suite de la réception d'envois postaux contenant une poudre jaune non identifiée. Les consulats de France et des États-Unis ont aussi reçu des lettres semblables. Les autorités ont ouvert une enquête.

Au total, 16 personnes ont été hospitalisées, dont 10 du consulat canadien, selon le ministère turc de la Santé. Un employé de ce consulat s'est retrouvé à l'hôpital après avoir ouvert un envoi rempli de la substance inconnue, selon les autorités turques. Six autres employés ont été en contact avec le colis de façon indirecte. Le consulat canadien a reçu la lettre suspecte vers midi.

« La lettre contenant une substance jaune a été examinée conformément à la procédure habituelle », a annoncé vendredi l'organisme turc chargé des situations d'urgence, l'AFAD, dans un communiqué.

Les locaux des consulats évacués et le personnel ayant été en contact avec les envois ont été décontaminés.

La poudre est actuellement analysée par les autorités turques de la santé. Les résultats doivent être connus lundi.

Évacuation du consulat canadien à Istanbul, le 24 octobreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Évacuation du consulat canadien à Istanbul, le 24 octobre

Photo : La Presse canadienne / AP/Emrah Gurel

Des unités médicales et des experts en explosifs ont été dépêchés aux trois consulats, rapporte le site du journal Today's Zaman. Les enquêteurs ont fouillé les lieux.

Le consulat américain a fait savoir que les mesures de sécurité prévues avaient été appliquées après la réception d'une enveloppe contenant une poudre « suspecte » et que le consulat fonctionnait « normalement ».

Le consulat canadien reste fermé

Aux Communes, à Ottawa, le ministre des Affaires étrangères, John Baird, a assuré que les soins médicaux ont été donnés « par excès de prudence ».

Le ministre a donné quelques détails sur l'incident en réponse à une question de l'opposition.

« Il y a eu un paquet contenant une quelconque poudre suspecte jaune. Ceci a été envoyé à la mission canadienne à Istanbul. La même chose a été envoyée à un certain nombre de missions étrangères », a dit le ministre.

Le ministre a dit que le consulat resterait fermé jusqu'à ce qu'on puisse assurer la sécurité de tous les employés.

Dans une entrevue à une chaîne de télévision turque, une employée d'un consulat affirme que les employés ont reçu un courriel leur disant de quitter leur bureau sur-le-champ.

« Nous n'avons même pas pu prendre nos sacs ni nos manteaux. Ils nous ont emmenés à l'extérieur. On nous a dit qu'une enveloppe était arrivée au consulat et qu'elle contenait une poudre dangereuse, et qu'il fallait retourner à la maison », a-t-elle dit.

Le consulat canadien est situé dans le district de Levent, un quartier des affaires du nord-est de la métropole turque. Ceux de la Belgique et de l'Allemagne sont dans le district de Beyoglu, plus au sud.

Rappelons que le Canada, la Belgique, l'Allemagne, la France et les États-Unis font partie de la coalition internationale contre l'État islamique, le groupe terroriste qui mène une guerre en Syrie et en Irak, des pays voisins de la Turquie.

Un employé de l'organisme turc chargé des situations d'urgence procède à une décontamination préventive au consulat allemand, à Istanbul, le 24 octobre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un employé de l'organisme turc chargé des situations d'urgence procède à une décontamination préventive au consulat allemand, à Istanbul, le 24 octobre.

Photo : Osman Orsal / Reuters

Avec les informations de Reuters, Today's Zaman, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !