•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La sécurité renforcée pour les réservistes de Saskatoon

Le lieutenant-colonel Tony Engelberts discute avec deux des 300 réservistes présents au manège militaire sgt Hugh Cairns à Saskatoon.

Le lieutenant-colonel Tony Engelberts discute avec deux des 300 réservistes présents au manège militaire sgt Hugh Cairns à Saskatoon.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

C'est sous un statut « sécurisé » qu'opère le manège militaire sgt Hugh Cairns à Saskatoon. Les réservistes des Forces canadiennes présents ont adopté certaines mesures additionnelles de protections. Certains ne portent plus leur uniforme et s'habillent plutôt en civil.

« Au Canada, nous sommes très bons pour vivre notre vie sans nécessairement être conscients de ce qui se passe autour de nous. »

— Une citation de  Tony Engelberts, lieutenant-colonel des Forces canadiennes
Le lieutenant-colonel Tony Engelberts s'attend à ce que des mesures de sécurités plus grandes soient prises au manège militaire de Saskatoon après la fusillade du mercredi 22 octobre 2014.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le lieutenant-colonel Tony Engelberts s'attend à ce que des mesures de sécurités plus grandes soient prises au manège militaire de Saskatoon après la fusillade du mercredi 22 octobre 2014.

Plusieurs de ces réservistes étaient rassemblés hier pour suivre la couverture médiatique de la fusillade survenue à Ottawa. C'est un deuxième confrère qu'ils perdent en près de 48 heures.

Pour le lieutenant-colonel Tony Engelberts, la mort de soldats en sol canadien a eu un impact bien différent de celle d'autres confrères tombés au combat.

« Ici au Canada, ça touche réellement et ça nous démontre que la sécurité de notre environnement n'est pas la même qu'il y a 10 ans. »

— Une citation de  Tony Engelberts, lieutenant-colonel des Forces canadiennes
La sécurité est rehaussée au manège militaire sgt Hugh Cairns depuis que deux soldats sont morts en quelques jours.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La sécurité est rehaussée au manège militaire sgt Hugh Cairns depuis que deux soldats sont morts en quelques jours.

Photo : Madeline Kotzer/Radio-Canada

Tony Engelberts est le commandant du manège qui compte près de 300 réservistes. Il affirme s'être préparé à ce que des mesures de sécurité additionnelles soient imposées après qu'un premier soldat eut été tué lundi à Saint-Jean-sur-Richelieu.

« Je ne veux pas créer un sentiment de peur, mais ils doivent tous être conscients de ce qui se passe et des gestes qu'ils peuvent poser pour bien se protéger et juste être conscients de leur environnement. »

— Une citation de  Tony Engelberts, lieutenant-colonel des Forces canadiennes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !