•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Impact frôle la victoire à New York

Evan Bush

Evan Bush

Photo : Twitter - Impact de Montréal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Impact de Montréal va devoir attendre avant de savoir s'il accueillera son prochain match éliminatoire en Ligue des champions de la CONCACAF.

Déjà qualifié pour les quarts de finale, le onze montréalais a fait match nul 1-1, mercredi soir, à New York.

Avec ce match nul, l'Impact conclut la phase de groupe de la compétition avec un total de 10 points au premier rang du groupe 3. Toutefois, il n'est pas assuré de se hisser parmi les quatre premières équipes en vue des quarts de finale. S'il y parvient, il aura l'avantage du terrain dans cette phase en février ou mars 2015.

« C'est difficile de mener 1-0 et d'accorder un but si tard dans le match, mais il faut prendre du recul et se féliciter pour notre rendement au sein du groupe, a déclaré le milieu de terrain montréalais Calum Mallace. Nous voulions terminer parmi les quatre premières équipes et jouer le match retour à domicile. Peu importe notre adversaire, ce sera une très bonne équipe et nous devrons être prêts. »

Jack McInerney, grâce à un jeu bien préparé par Andres Romero, avait permis à l'Impact de se donner une avance de 1-0 à la 71e minute de jeu, mais Connor Lade a riposté pour la formation new-yorkaise pendant la 85e minute de jeu avec un coup franc.

« Nous ne voulions pas prendre de risque avec certains joueurs qui semblaient fatigués, alors nous avons fait quelques changements, a indiqué l'entraîneur-chef de l'Impact, Frank Klopas. Ils ont joué en arrière et attendaient pour profiter de nos erreurs. Nous avons forcé un peu trop à certains moments, mais nous avons très bien joué lorsque nous avons attaqué sur les ailes. »

Quatre minutes après le but de McInerney, l'Impact pensait bien avoir doublé son avance lorsqu'Issey Nakajima-Farran a complété une belle passe de Maxime Tissot, mais Nakajima-Farran a été jugé hors-jeu.

Le match s'est joué sous une forte pluie et devant des gradins presque vides.

Même si l'Impact a dominé au chapitre de la possession du ballon en première demie, ce sont les Red Bulls qui ont profité des meilleures chances d'ouvrir la marque. Il a fallu deux sorties audacieuses du gardien montréalais Evan Bush, à la 28e minute et de nouveau une douzaine de minutes plus tard, pour étouffer ces menaces.

Entre ces deux actions, à la 34e minute, Bush a repoussé le seul tir cadré des deux équipes pendant les 45 premières minutes de jeu, et de brillante façon. Il a plongé à sa gauche pour frustrer Ruben Bover Izquierdo, posté tout juste à l'extérieur de la zone de réparation.

Du côté de l'Impact, la seule chance significative de marquer est survenue pendant la 36e minute de jeu. McInerney a accepté une autre jolie passe de Romero à l'entrée de la surface de réparation, mais son lob a abouti sur le dessus du filet du gardien Ryan Meara.

La formation montréalaise a dû se passer des services de Felipe dès la huitième minute de jeu, victime d'une blessure à la cheville droite.

Jérémy Gagnon-Laparé a reçu un carton jaune à la 88e minute.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !