•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Ne cédons pas à la panique », dit la Ville de Saskatoon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chef de police de Saskatoon, Clive Weighill, indique qu'il n'a aucune raison de croire que la ville pourrait être menacée de quelque façon que ce soit en marge de la fusillade survenue mercredi à Ottawa.

En conférence de presse, Clive Weighill a souligné qu'il reçoit quotidiennement des informations du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et que rien dans ces rapports ne concerne sa ville. Clive Weighill conseille tout de même aux citoyens de rester vigilants et de communiquer avec le Service de police de Saskatoon en cas de menace.

Par mesure de précaution toutefois, seule l'entrée principale de l'hôtel de ville est ouverte au public mercredi et deux policiers s'y trouvent. Seules les entrées principales des centres de loisirs de la ville sont aussi accessibles au public.

Plan en place

Le directeur des installations de la Ville de Saskatoon, Tim Halstead, précise pour sa part qu'un plan d'urgence est en place en collaboration avec le Service des incendies, le Service de police de Saskatoon et l'Organisation des mesures d'urgence de Saskatoon.

Il souligne que la Ville prend très au sérieux la sécurité de son personnel et des visiteurs à l'hôtel de ville. Par mesure de sécurité toutefois, aucun détail par rapport à ce plan d'urgence ne peut être rendu public, dit-il.

La police de Regina rassurante

Le Service de police de Regina indique pour sa part que sa priorité est d'assurer la sécurité des citoyens de la ville. Le service de police mentionne travailler en collaboration, notamment, avec la GRC et le gouvernement de la Saskatchewan. Tout comme à Saskatoon, les policiers de Regina précisent qu'aucun attentat imminent ne menace la Ville de Regina ou la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !