•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada relève son niveau d'alerte antiterroriste

The government says security and threats to Canada have changed dramatically since the CSIS (Security agency) Act of 1984, becoming more complex and diffuse and now new powers are needed by police and the spy agencies to combat such threats and track suspects at home and also abroad

Photo : Reuters

Radio-Canada

Le Canada a annoncé mardi qu'il avait relevé de bas à moyen son niveau d'alerte antiterroriste en raison des menaces contre l'Occident proférées par des groupes extrémistes comme le groupe armé État islamique et Al-Qaïda. Une mesure mise en place depuis vendredi.

« Le relèvement [du niveau d'alerte] ne résulte pas d'une menace précise », a déclaré le porte-parole du ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile, Jean-Christophe de Le Rue.

Selon lui, les services de renseignement ont alerté les autorités que « des individus ou des groupes au Canada ou à l'étranger ont l'intention et la capacité de commettre des actes terroristes ».

« Les organismes de sécurité nationale du Canada évaluent constamment la menace terroriste et prennent des mesures en vue de protéger les Canadiens. Depuis la création du SCRS [Service canadien du renseignement de sécurité] il y a 30 ans, et auparavant par l'entremise de la GRC, la menace que représentent pour le Canada différents groupes extrémistes a toujours fait l'objet d'une évaluation », a-t-il précisé à Radio-Canada.

Un soldat canadien a été tué et un autre blessé lundi par un sympathisant islamiste qui les a percutés avec son véhicule près de Montréal, au Québec.

Le Canada s'est joint au début du mois à la coalition conduite par les États-Unis contre les djihadistes de l'État islamique. Six chasseurs de l'Aviation royale canadienne doivent participer aux frappes aériennes en Irak.

Avec les informations de Reuters

Société