•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La menace terroriste au Canada : les cas récents

Le Canadien en gare de Saskatoon

Le Canadien en gare de Saskatoon

Photo : ICI Radio-Canada/Philippe Moulier

Radio-Canada

La radicalisation de Canadiens qui se tournent vers l'extrémisme violent constitue une importante source de préoccupation sur le plan de la sécurité nationale depuis plusieurs années déjà, affirme le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS).

Dans le passé récent, il y a eu des arrestations très médiatisées d'individus présumés auteurs de complots terroristes devant être perpétrés au Canada.


DÉCEMBRE 2002

Mohamed Harkat est arrêté chez lui à Ottawa en vertu d'un certificat de sécurité. Le Canada soupçonne cet algérien d'origine d'être un agent dormant du réseau terroriste Al-Qaïda. Il sera détenu sans accusation pendant trois ans et demi.


MAI 2003

Adil Charkaoui est arrêté à Montréal en vertu d'un certificat de sécurité. Le gouvernement fédéral le soupçonne d'appartenir à un réseau terroriste lié à Al-Qaïda, ce qu'il a toujours nié. Il a depuis été remis en liberté.


JUIN 2006

La police perquisitionne dans des résidences de Toronto et de Mississauga et arrête 17 personnes en lien avec deux complots terroristes en sol ontarien. Un autre homme avait aussi été arrêté deux mois plus tard. Le groupe avait été baptisé le Toronto 18. Influencé par l'organisation terroriste Al-Qaïda, le Toronto 18 avait deux objectifs : faire exploser une bombe à la bourse de Toronto et dans des tours importantes de la province et créer une cellule d'Al-Qaïda importante à Toronto pour que le Canada retire ses troupes d'Afghanistan.


DÉCEMBRE 2009

Le FBI met au jour un projet d'attentat « aux sous-vêtements piégés » et arrête Omar Farouk Abdulmutallah à bord d'un avion de Delta Air Lines. Ce Nigérien se trouvait sur le vol assurant la liaison entre Amsterdam, aux Pays-Bas, et la ville américaine de Détroit. Il aurait très bien pu faire exploser l'avion et ses 278 passagers dans le ciel canadien.


AOÛT 2010 

Misbahuddin Ahmed est arrêté à Ottawa. Il a été depuis reconnu coupable d'avoir conspiré, entre février et août 2010, dans le but de préparer des attaques qui se seraient déroulées au Canada et à l'étranger.


AVRIL 2011

Mohamed Hersi est arrêté à l'aéroport Pearson, où il embarquait pour Le Caire afin de se rendre en Somalie se battre aux côtés du groupe terroriste Al-Shabab. Il a été reconnu coupable depuis d'avoir tenté de participer à des activités terroristes et conseillé à une tierce personne de se joindre à lui.


AVRIL 2013

Un autre projet d'attentat associé à Al-Qaïda, contre un train dans le sud de l'Ontario cette fois, mène à l'arrestation de deux individus. Les présumés terroristes prévoyaient faire dérailler un train de passagers de VIA Rail dans la grande région de Toronto en direction de New York. La ville de Montréal n'était pas visée, même si le principal suspect, Chiheb Esseghaier, y vivait et y travaillait depuis plusieurs années.


OCTOBRE 2014

Citant des responsables du renseignement, NBC News rapporte qu'Ottawa a eu vent de menaces terroristes de l'État islamique contre des intérêts américains et canadiens sur le sol canadien. D'après la même source, les autorités canadiennes et américaines craignent des actes de décapitation ou des attaques à l'arme blanche contre des citoyens innocents. Des membres de l'EI auraient discuté d'un attentat terroriste dans un centre commercial canadien, ajoute NBC News.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société