•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Toilettes, produits chimiques et dégivrage des avions : le ruisseau Bouchard asphyxié

    Radio-Canada

    Une enquête menée par Radio-Canada et la Société pour vaincre la pollution démontre qu’en temps de pluie, les taux de bactéries E. coli dans le ruisseau Bouchard à Dorval dépassent de presque de 100 fois la norme réglementaire. En cause : de multiples sources de pollution.

    Un reportage d'Alexandre TouchetteTwitterCourriel

    Des échantillons prélevés dans le ruisseau au niveau du parc industriel de Dorval contenaient jusqu’à 19 000 E. coli pour 100 millilitres. La limite pour se baigner est de 200 et celle pour toucher à l’eau en sécurité est de 1000.

    Tracé du ruisseau

    Carte de la concentration de coliformes fécaux dans un ruisseau qui traverse le golf Meadowbrook.Carte de la concentration de coliformes fécaux dans un ruisseau qui traverse le golf Meadowbrook Photo : Radio-Canada

    La version originale de ce document a été modifiée. Pour des raisons techniques, la version interactive de la carte n'est plus disponible.

    Des problèmes connus depuis 2007

    Par ailleurs, des données obtenues par la Loi sur l'accès à l’information indiquent que la Ville de Montréal est au courant depuis au moins 2007 que les toilettes de plusieurs bâtiments du parc industriel de Dorval sont connectées illégalement à l’égout pluvial. Les eaux de ruissellement captées dans les rues sont donc contaminées par des excréments avant d’être rejetées dans le ruisseau Bouchard.

    En plus de cette contamination bactériologique, des tuyaux rejettent illégalement des eaux industrielles dans le ruisseau. Lors d’une de nos visites sur le terrain avec Daniel Green, le président de la Société pour vaincre la pollution, un liquide nauséabond s’écoulait d’un tuyau provenant du terrain d’une poissonnerie commerciale.

    Il y a une omerta, un silence des autorités. Ce tuyau est connu depuis au moins cinq ans par la Société pour vaincre la pollution et j’ai fait des présentations publiques montrant spécifiquement ce tuyau-là. Et rien n’est fait.

    Daniel Green, le président de la Société pour vaincre la pollution

    Des notes d’inspections de la Ville de Montréal obtenues par l’organisme environnemental font aussi état de plusieurs déversements d'huile et de produits chimiques survenus dans le ruisseau au fil des ans.

    Une autre source de pollution importante du ruisseau Bouchard est l’éthylène glycol utilisé pour dégivrer les avions à l’aéroport de Montréal. Malgré des travaux importants réalisés pour récupérer une partie du liquide de dégivrage, des quantités importantes s’écoulent encore dans le ruisseau qui se jette dans le fleuve Saint-Laurent.

    Des inquiétudes à Lachine

    La conseillère de l'arrondissement de Lachine, Maya Vodanovic, milite pour que l'aéroport respecte la réglementation municipale qui interdit de tels déversements chimiques.

    Au dégel, même la Ville de Montréal le dit, le ruisseau subit un choc toxique. Puis nous à Lachine, notre prise d'eau est à 1,5 km de là.

    Maya Vodanovic, conseillère de l'arrondissement de Lachine

    Mme Vodanovic ajoute que le ruisseau Bouchard n’est pas le seul concerné.

    Il y en a plein d’autres qui sont en fait des égouts canalisés sous terre et qui se jettent dans le fleuve.

    Maya Vodanovic, conseillère de l'arrondissement de Lachine

    La direction de l’aéroport de Montréal indique que des millions de dollars ont été investis au fil des ans pour récupérer l’éthylène glycol aspergé sur les avions. Une étude a été commandée pour trouver les moyens de capter le liquide de dégivrage qui s’égoutte sur les pistes lors des déplacements des avions avant le décollage.

    La Ville de Dorval a refusé tout commentaire sur la pollution chimique et bactériologique du ruisseau. Les autorités montréalaises de leur côté tiennent à préciser que la qualité de l’eau potable n’a jamais été compromise.

    La prise d'eau de Lachine déplacée

    Nous avons toutefois appris que la prise d’eau de Lachine, qui est située en berge, sera déplacée au centre du fleuve pour améliorer la qualité des eaux brutes qui sont pompées à l’usine de filtration. Des travaux certes nécessaires, mais qui font sourciller Daniel Green.

    Ça coûte une fortune de déplacer une prise d'eau dans le Saint-Laurent, alors voilà un exemple qu'une eau polluée nous coûte cher. Si le littoral du fleuve était propre et si le Bouchard ne polluait pas le fleuve, peut-être que la prise d'eau pourrait rester là où elle est.

    Daniel Green, le président de la Société pour vaincre la pollution

    La responsable de l’eau à la Ville de Montréal, Chantale Rouleau, compte sur la concertation avec l’aéroport et la Ville de Dorval pour arriver à nettoyer le ruisseau Bouchard.

    Je mets vraiment tous mes efforts et toute ma volonté, et la volonté du maire est là aussi, pour régler le problème et pas seulement celui du ruisseau Bouchard, il y a d’autres ruisseaux sur lesquels on veut travailler.

    Chantale Rouleau, responsable de l'eau à la Ville de Montréal

    Mme Rouleau ajoute que la Ville de Montréal devrait bientôt lancer un projet d’infrastructures vertes qui vise à dépolluer et à réaménager cinq ruisseaux de l'île.

    Environnement