•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Payer moins pour adopter un enfant noir : une agence manitobaine critiquée

"Les parents qui partent ces jours-ci sont sur les listes depuis 2006." - Dominique Forget

"Les parents qui partent ces jours-ci sont sur les listes depuis 2006." - Dominique Forget

Photo : iStock / iStock/MissHibiscus

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'agence manitobaine Adoption Options est critiquée pour sa collaboration avec l'agence américaine Adoption By Shepherd Care, qui permet à des familles canadiennes d'adopter des enfants afro-américains à un tarif réduit. 

L'agence américaine, établie en Floride, exige des frais de 44 000 $US pour l'adoption d'un enfant blanc. Or, il n'en coûte que 35 000 $US pour adopter un enfant noir.

Le vice-président des Communautés africaines du Manitoba, Titi Tijani, juge que ce rabais basé sur la couleur de la peau est « raciste ».

« Le fait qu'un bébé noir coûte moins cher qu'un bébé blanc équivaut presque à dire que l'un est de meilleure qualité que l'autre. »

— Une citation de  Tit Tijani, vice-président des Communautés africaines du Manitoba

Le directeur de l'alliance d'adoption américaine PactBeth Hall, pense aussi que ce processus de classification est « raciste ».

De son côté, la directrice d'Adoption Options, Bonnie Snow, affirme que le processus d'adoption est légal et approuvé par l'ONU. Elle ajoute que l'agence manitobaine, qui agit comme intermédiaire, n'a aucun contrôle sur les tarifs imposés par Adoption By Shepherd Care. Mme Snow souhaite seulement que les mères biologiques reçoivent toutes le même traitement, peu importe la couleur de leur peau.

Une question de « distance », selon l'ASC

Une mère adoptive, qui a demandé à ne pas être identifiée, s'est rendue en Floride l'hiver dernier pour adopter un enfant afro-américain par le biais de l'ASC.

Elle s'est fait dire que les frais ont été réduits pour encourager les familles canadiennes à adopter un enfant noir.

« Ils nous ont dit : "nous sommes encore considérés comme faisant partie du Sud, et il y a beaucoup de familles qui ne veulent pas d'un enfant noir" », dit-elle. Elle ajoute que la question de la couleur de peau de son enfant ne lui a même pas traversé l'esprit, et qu'elle n'a pas hésité une seconde avant de l'adopter.

Dans la documentation offerte par l'ASC aux futurs parents, il est indiqué que les frais d'adoption d'un enfant afro-américain sont plus bas parce que « la plupart des familles qui adoptent ces enfants résident à une distance importante des bureaux de l'ASC et que cela entraîne des dépenses supplémentaires pour les services de leur agence d'adoption intermédiaire et les frais de déplacement. »

Adoption By Shepherd Care n'a pas donné suite aux demandes d'entrevue de Radio-Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !