•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une initiation au cirque pour l'éducation physique

École Évangéline

Une élève de l'École Évangéline s'exerce avec un physitube.

Radio-Canada

Le cirque fascine les enfants, ce qui peut être une motivation exceptionnelle dans les cours d'éducation physique, selon l'École du Cirque des Îles-de-la-Madeleine, qui fait une tournée à l'Île-du-Prince-Édouard.

Une pirouette et une contorsion, il n'en faut pas plus pour charmer les élèves de l'École Évangéline, qui sautent dans le gymnase avec le sourire aux lèvres.

« En fait, on fait un échange avec les jeunes de l'École Évangéline. Nous, on est venu des Îles-de-la-Madeleine. On offre des ateliers à ces jeunes-là, à l'école. Ils vont faire différentes disciplines de cirque. Avec moi, j'ai des instructeurs. Chaque groupe va faire du trampoline, de la jonglerie, de l'équilibre sur des physitubes. Ils vont toucher un petit peu à tout pour voir ce qu'est le cirque parce qu'il y en a beaucoup qui n'en ont jamais fait », explique Sophie Ferrero, entraîneur-chef de l'École de Cirque des Îles.

Les élèves de l'École Évangéline sont très motivés.

« On est là une fois. Alors, ils veulent apprendre le plus possible la fois qu'ils sont là. Ils sont vraiment concentrés. Ils sont là, ils t'écoutent, ils le font comme il faut. Tu leur dis : place tes jambes ensemble, fais telle chose, et ils se forcent vraiment pour le faire comme il faut », souligne Erica Gaudet, instructrice à l'École de Cirque des Îles.

« En faisant d'autres activités comme le cirque, ça fait travailler l'activité physique, ça c'est sûr, mais ça fait travailler beaucoup aussi l'estime de soi, la pratique, la réussite, l'équilibre. Donc, c'est d'autres formes que peut-être toujours les mêmes sports », ajoute Sophie Ferrero.

École ÉvangélineAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les élèves ont aimé leur expérience du cirque.

La professeure d'éducation physique Velma Durant estime que c'est mission accomplie. On espère que cet événement sera le premier d'une longue association. « J'espère que c'est juste le début de quelque chose qui va peut-être évoluer », dit-elle.

Éducation

Société