•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Trudeau se dit prêt à devenir premier ministre

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Une famille de lynx traverse l'autoroute devant les yeux d'un employé d'Hydro-Manitoba.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, publiera ses mémoires dans quelques jours pour mieux se faire connaître des Canadiens. À un an des prochaines élections fédérales, il estime qu'il est maintenant prêt à devenir premier ministre.

Un texte de Mylène CrêteTwitterCourriel

Dans une entrevue accordée à l'émission Les coulisses du pouvoir, Justin Trudeau donne un aperçu de ce qu'il voudrait accomplir s'il devient premier ministre et réitère qu'un gouvernement libéral annulerait les baisses d'impôts promises par les conservateurs.

« Ce que je vois à travers le pays, c'est qu'il n'y a personne qui me dit qu'on va pouvoir résoudre nos grands défis en faisant encore des coupes, affirme Justin Trudeau. Les gens ont besoin d'investissements. »

Un gouvernement libéral utiliserait le surplus budgétaire prévu en 2015-2016 pour injecter des fonds en infrastructure, en éducation, en commerce international, en innovation et en recherche dans le but de construire une économie qui profiterait à la classe moyenne.

Toutefois, Justin Trudeau ne donne pas davantage de détails sur ce qui se retrouvera dans son programme électoral, contrairement à ses adversaires conservateurs et néo-démocrates.

Ce surplus va servir à bâtir des solutions pour le long terme. C'est très clair comme proposition. Les détails, on va les élaborer et on va les avoir clairement lors des prochaines élections.

Justin Trudeau, chef du Parti libéral du Canada

Les conservateurs ont déjà promis des baisses d'impôt, notamment un crédit d'impôt pour les petites entreprises qui économiseraient ainsi 550 millions de dollars. Le gouvernement de Stephen Harper a également déjà annoncé qu'il doublerait le crédit d'impôt pour l'activité physique des enfants en 2015.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Extrait de l'entrevue avec Denis Lebel

Le ministre Denis Lebel, qui dirigera la campagne électorale des conservateurs au Québec, estime que c'est grâce au retour à l'équilibre budgétaire et à ces promesses de baisses d'impôts que son parti pourra regagner des sièges au Québec lors de la prochaine élection.

Le discours économique est plus à l'avant-scène depuis la dernière campagne électorale provinciale. Je pense que ça va donner des points à notre gouvernement et faire valoir à quel point on performe bien.

Denis Lebel, ministre de l'Infrastructure

Le Parti conservateur espère faire des gains dans la région de Québec où ils ont déjà réussi à faire élire 10 députés en 2006 et en 2008. Ce nombre a diminué de moitié lors de la dernière élection.

Les entrevues avec Justin Trudeau et Denis Lebel seront diffusées aux Coulisses du pouvoir dimanche à 11 h sur ICI Radio-Canada Télé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !