•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des défenseurs du courrier à domicile occupent un centre de tri

Les manifestants qui occupaient le centre de tri de Postes Canada à Repentigny ont été poussés dehors par la police

Photo : Julie Delisle/Twitter

Radio-Canada

Des manifestants ont occupé un centre de tri de Postes Canada vendredi matin à Repentigny. Ils s'opposent à l'arrêt de la livraison du courrier à domicile, qui touchera 14 000 résidences de la ville dès lundi.

Un texte de Thomas GerbetTwitterCourriel

La soixantaine de manifestants a été chassée des lieux par la police, moins d'une heure après le début de leur occupation. Dans un communiqué, ils expliquent leur geste : « l'occupation a surtout pour but de dénoncer une nouvelle mesure d'austérité s'attaquant aux plus démunis ». 

Un militant présent sur place, Éric Faucher a aussi expliqué que les manifestants sont « des usagers et des usagères solidaires des travailleurs et des travailleuses des postes ». Plusieurs postes de facteurs ont été abolis ces dernières semaines dans le cadre de la transition aux boîtes postales communautaires.

Au total, 23 600 résidences de la banlieue nord de Montréal perdront le courrier à la porte lundi. Des communités urbaines ailleurs au Canada sont aussi touchées. Et d'ici cinq ans, toutes les résidences des villes canadiennes devront aller chercher leur courrier dans des boîtes communes.

Postes Canada est une société d'État qui engrange d'importants revenus pour l'État canadien. Au cours des 19 derniers exercices financiers, elle n'a connu de déficit que deux fois. Le Canada deviendrait également le seul pays du G7 à ne plus livrer le courrier à domicile.

Extrait du communiqué des manifestants

Le syndicat et des groupes sociaux poursuivent Postes Canada en Cour fédérale

Le syndicat des travailleurs des postes va s'adresser à la Cour fédérale pour contester la décision de Postes Canada de mettre fin à la livraison du courrier à domicile au pays. Le syndicat est appuyé par des regroupements de personnes âgées et handicapées. Une conférence de presse commune est prévue à ce sujet aujourd'hui. Ils invoquent la Charte canadienne des droits et libertés.

Pour sa part, Postes Canada est convaincue que son projet de transition peut soutenir tout examen juridique. 

Les solutions de rechange numériques sont en train de remplacer rapidement le courrier traditionnel, et cette tendance va s'accélérer. [...] En 2013, les Canadiens ont posté presque 1,2 milliard de lettres de moins qu'en 2006. Les changements en cours sont nécessaires pour sauvegarder le service postal au Canada et pour éviter qu'il devienne un fardeau pour les contribuables.

Extrait d'un communiqué de Postes Canada

Société