•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Coupe d'Afrique des nations touchée par l'Ebola?

Un partisan ivoirien envoie un message clair

Un partisan ivoirien envoie un message clair

Photo : Getty Images / ISSOUF SANOGO

Radio-Canada

L'évolution de l'épidémie de fièvre Ebola fait craindre le pire aux organisateurs marocains de la prochaine Coupe d'Afrique des nations qui songent à se désister.

Du coup, la Confédération africaine du football (CAF) a entrepris de trouver un pays pour y tenir l'édition 2015 du tournoi au cas où le Maroc lui ferait faux bond.

Une lettre a été adressée aux dirigeants de plusieurs fédérations africaines, dont celles du Ghana et de l'Afrique du Sud.

« En cas de refus du Maroc de conserver l'organisation de la compétition aux dates prévues, la CAF voudrait savoir si votre fédération serait volontaire et aurait les moyens d'organiser la Coupe d'Afrique des nations 2015 », a écrit le secrétaire général Hicham el Amrani.

De façon très surprenante, la suite du courrier précise aussi que « si la CAF reçoit deux ou plusieurs réponses positives, le Comité exécutif procédera à un tirage au sort pour désigner l'organisateur ».

L'idée d'un tirage au sort pour choisir un pays hôte d'un tournoi majeur du foot mondial laisse perplexe, puisque l'usage veut qu'un organe décisionnaire examine soigneusement chaque dossier.

Le Maroc a demandé le 10 octobre le report de la CAN en raison de la propagation d'Ebola. La CAF avait alors répondu le lendemain qu'elle maintenait, en l'état, les dates de la compétition (17 janvier - 8 février), mais sans préciser si la plus importante compétition sportive du continent serait maintenue au Maroc.

Le ministre des Sports du Maroc, Mohammed Ouzzine, a rappelé que la demande de report est « motivée essentiellement par le dernier rapport de l'Organisation mondiale de la santé, où il est question de chiffres et de dimension alarmants quant à la propagation du virus ».

L'épidémie d'Ebola a déjà fait près de 4500 morts, en grande majorité dans l'ouest du continent africain, en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

Avec les informations de Agence France-Presse

Soccer

Sports