•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quitter les pâtes et papiers pour la sculpture

Le reportage de Madeleine Goubau
Radio-Canada

Sylvain Bolduc est un artisan du styromousse et du béton. Dans son atelier de Trois-Rivières, il crée des tables-éléphants, des pièces d'échec géantes, des statues de l'île de Pâques. Son travail n'a de limite que l'imagination de ses clients.

Un texte de Madeleine GoubauTwitterCourriel

Il s'agit toutefois d'une vocation artistique tardive, un virage à 180 degrés effectué il y a quatre ans, pour cet opérateur de machinerie du secteur des pâtes et papiers.

Je travaillais à l'usine Kruger à Trois-Rivières. J'ai travaillé là pendant 24 ans. Mon grand-père a travaillé là, mon père a travaillé là, alors je pensais finir mes jours là moi aussi.

Sylvain Bolduc, copropriétaire d'Art Ciment Décoration

Mais en juin 2010, Kruger remerciait plus de 400 de ses travailleurs de Trois-Rivières. Sylvain Bolduc faisait partie du lot. « Quand j'ai perdu ma job, raconte l'ex-travailleur, on était frustrés. Puis on s'est dit, bon qu'est-ce qu'on fait? Mais on a pris l'été. On s'est dit : on est slakés, on a une petite prime, on va penser à ce qu'on veut faire, on se garochera pas n'importe où. Donc on a pris le temps. »

Du papier au béton

C'est à ce moment que Sylvain a décidé, avec sa conjointe, de troquer le papier pour le béton. Ils ont suivi une formation pour apprendre à recouvrir des balcons.

Mais il y a avait une autre sorte de ciment qu'on pouvait modeler sur les murs, un peu comme à la Walt Disney, ces choses-là. Moi puis ma conjointe on est venus heureux, des étoiles dans les yeux.

Sylvain Bolduc, copropriétaire d'Art Ciment Décoration

Leur passion déjà existante pour le dessin et la peinture est donc devenue un vrai métier. Le couple a créé la compagnie Art Ciment Décoration...

On a foncé, moi je suis très fonceuse. J'ai dit, il faut que ça fonctionne. C'est trop exceptionnel.

Julie Bellemare, copropriétaire d'Art Ciment Décoration

Elle y croyait si fort, que Julie a même quitté son propre emploi dans une entreprise de cartes de souhaits pour se lancer dans l'aventure.

Parmi les premiers contrats du couple, une salle de bain transformée en caverne pour un client aux goûts hors du commun. « Ils sont venus ici, raconte leur client François Lafrenière. Je leur ai dit ce que j'aimais puis je leur ai donné carte blanche. Et c'était mieux que ce que je pouvais espérer. » La métamorphose de sa salle de bain lui a tellement plu, qu'il a demandé au couple de recouvrir aussi son sous-sol de stalactites.

Puis la ferme La Bisonnière, à Saint-Prosper, a fait appel aux services du couple. L'entreprise voulait une falaise intérieure sur laquelle trôneraient des bisons naturalisés.

Reste que les gens qui veulent transformer leur maison ou leur entreprise en décor de cinéma ne courent pas les rues.

« C'est vraiment des hauts et des bas, raconte Sylvain Bolduc. Il y a des mois où on n'a rien. Alors on rentre en atelier, puis on fabrique des sculptures. On fabrique des tables en béton coulé. On tombe dans un autre dossier de création. On fait des petits meubles sur mesure. »

Un mal pour un bien?

Sylvain Bolduc a beau être passionné par son nouveau métier, il y a des jours où la stabilité de son ancienne vie lui manque.

Oui, on s'ennuie de la Kruger. Oui, on s'ennuie de la sécurité d'emploi qu'on avait là-bas. Parce qu'il y a des semaines où on se demande comment est-ce qu'on va faire, là. Mais non, on ne regrette pas. On le referait demain matin.

Sylvain Bolduc, copropriétaire d'Art Ciment Décoration

Mauricie et Centre du Québec

Société