•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

UBC : logement et droits de scolarité pour étrangers plus chers en 2015

Quelques centaines d'étudiants se sont rassemblés à UBC mardi, pour discuter de comment s'opposer aux augmentations des prix scolaires, annoncés par l'administration.

Quelques centaines d'étudiants se sont rassemblés à UBC mardi, pour discuter de comment s'opposer aux augmentations des prix scolaires, annoncés par l'administration.

Photo : Maryse Bernard

Radio-Canada

Quelques centaines d'étudiants se sont rassemblés à l'Université de la Colombie-Britannique (UBC) pour discuter de façons de s'opposer aux hausses prévues au coût du logement sur le campus ainsi qu'aux droits de scolarité pour les étudiants étrangers.

Les hausses, qui entreraient en vigueur en septembre2015, ont été annoncées par l'administration de l'Université la semaine dernière.

Gabrielle D'Astous, du centre de justice sociale de l'Université de la Colombie-Britannique.

Gabrielle D'Astous, du centre de justice sociale de l'Université de la Colombie-Britannique.

Photo : Maryse Bernard

Gabrielle D'Astous, un membre du centre de justice sociale de UBC, a parlé des détails de l'augmentation lors de la mobilisation.

C'est 10 % (de hausse) pour les frais de scolarité internationale pour l'année scolaire qui s'envient, et c'est 20 % pour les frais de résidence, des contrats de 8 mois.

Gabrielle D'Astous, étudiant et membre du centre de justice sociale de l'Université de la Colombie-Britannique

Selon Gabrielle D'Astous, qui a aussi participé aux grèves étudiantes au Québec en 2012, l'Université compare le prix de ses logements à ceux qu'on retrouve au centre-ville de Vancouver. Il souligne que c'est une comparaison injuste, et que le but devrait être d'offrir un endroit plus abordable où vivre.

On compare une chambre en résidence où t'as un lit, un bureau, et c'est tout...tu partages une salle de bain avec trente autres personnes et t'as pas de cuisine...avec des appartements avec une salle à coucher, une salle de bain, et une cuisine.

Gabrielle D'Astous, étudiant et membre du centre de justice sociale de l'Université de la Colombie-Britannique
Cherihan Hassun, une étudiante de commerce à UBC, dit que des logements abordables sur le campus permettent l'accès à la culture.

Cherihan Hassun, une étudiante de commerce à UBC, dit que des logements abordables sur le campus permettent l'accès à la culture.

Photo : Maryse Bernard

L'étudiante de commerce Cherihan Hassun croit que la diversité étudiante souffrira si les hausses vont de l’avant. Elle dit qu'il est déjà assez difficile pour ceux qui viennent d'ailleurs de se trouver un logement à Vancouver.

Trouver un appartement sur le campus, c'est plus facile pour entrer dans la culture. Avec une augmentation du prix de l'éducation et aussi des logements, c'est trop difficile pour les étudiants de venir ici et se sentir bienvenus.

Cherihan Hassun, étudiante de commerce à l'Université de la Colombie-Britannique

Les deux étudiants disent ne pas savoir comment l'Université utilisera l'argent amassé.

Les représentants du service de logement de UBC n'étaient pas disponibles pour faire de commentaires.

Un texte de Maryse Bernard

Colombie-Britannique et Yukon

Société