•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Catalogne renonce à tenir un référendum sur l'indépendance

Des catalans contre l'indépendance ont manifesté à Barcelone, dimanche, à l'occasion de la fête nationale de l'Espagne.
Des catalans contre l'indépendance ont manifesté à Barcelone, dimanche, à l'occasion de la fête nationale de l'Espagne. Photo: Albert Gea / Reuters
Radio-Canada

Le référendum sur l'indépendance de la Catalogne prévu le 9 novembre n'aura pas lieu. Le président du gouvernement catalan, Artur Mas, a admis que la consultation ne pourrait être tenue en l'absence de garanties légales, lundi, lors d'une réunion houleuse qui réunissait les partis indépendantistes.

Le référendum est jugé inconstitutionnel par Madrid, puisque la constitution de l'Espagne veut que les questions de souveraineté nationale relèvent de l'ensemble de la population.

Il y a deux semaines, la Cour constitutionnelle espagnole a suspendu l'organisation du référendum, le temps qu'elle se prononce sur le fond de la question.

Jusqu'à présent, le gouvernement catalan avait tout de même décidé d'aller de l'avant et de tenir un référendum le 9 novembre, jugeant que sa population était la seule à pouvoir décider de son destin.

Lundi, Artur Mas a proposé une solution de rechange, soit d'organiser un « processus de consultation participatif » pour connaître l'opinion des Catalans sur le futur politique de la région. Il a demandé l'appui des partis indépendantistes pour l'organiser, sans succès pour le moment.

La majorité des partis indépendantistes s'opposent à la solution de rechange proposée par Mas, parce que, disent-ils, le résultat n'aurait aucune validité légale pour les organismes internationaux.

La réunion entre le gouvernement catalan et les partis indépendantistes était censée être discrète et se tenir loin des caméras. Ce n'est pas ce qui s'est produit.

Le ministre catalan de l'Entreprise, Felip Puig, a tenté de minimiser l'annulation du référendum du 9 novembre en affirmant que si le vote ne pouvait se tenir cette journée-là, il aurait lieu à une date ultérieure.

Parmi les solutions de rechange à un référendum, il avait aussi été question d'organiser des élections anticipées basées sur l'indépendance de la Catalogne.

La Catalogne est la région la plus riche d'Espagne. Elle compte 7,5 millions d'habitants.

Avec les informations de El Pais, et Agence France-Presse

International