•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'État islamique frappe un quartier général kurde

Un chiite irakien tient une position à Qara Tappa, dans le nord de l'Irak.

Un chiite irakien tient une position à Qara Tappa, dans le nord de l'Irak.

Photo : Jaber al-Helo (AP)

Reuters

Des militants du groupe armé État islamique (EI) ont mené un attentat-suicide dimanche contre un quartier général des forces de sécurité kurdes à Qara Tappa, dans le nord de l'Irak, faisant 28 morts et 90 blessés.

Dans un communiqué de revendication, l'EI affirme avoir engagé dans cette opération trois djihadistes étrangers, un Allemand, un Saoudien et un Turc, rapporte l'organisme de veille sur Internet SITE.

Des peshmerga, membres des forces de sécurité kurdes, et des civils figurent parmi les victimes, a-t-on précisé de sources hospitalières.

Qara Tappa, une ville peuplée en majorité de Kurdes, est située dans le nord de la province de Diyala.

À l'ouest de Bagdad, le chef de la police de la province d'Anbar, le général Ahmad Sadak al Doulaimi, a été tué dans une explosion. Islamistes et forces gouvernementales s'affrontent depuis plusieurs mois dans cette région.

Le général était en patrouille près d'un village à 15 km à l'ouest de la capitale provinciale, Ramadi, lorsqu'une bombe a explosé au passage de son convoi.

Toujours dimanche, deux bombes ont fait six morts et dix blessés sur un marché de Bakouba, capitale de la province de Diyala, a annoncé la police. Toutes les victimes sont des civils.

Samedi, des attentats contre les chiites avaient fait 45 morts dans l'ouest de Bagdad et autour de la capitale.

Notre dossier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International