•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police d'Ottawa aura son cimetière commémoratif

Le chef de police, Charles Bordeleau, a procédé à la pelletée de terre protocolaire.

Le chef de police, Charles Bordeleau, a procédé à la pelletée de terre protocolaire.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le coup d'envoi des travaux d'aménagement du futur cimetière commémoratif du Service de police d'Ottawa a été donné, vendredi, au cimetière Beechwood. Le lieu honorera l'engagement des agents dans la communauté et envers leur métier.

Le chef de police, Charles Bordeleau, a procédé à la pelletée de terre protocolaire. Les travaux de la première phase commenceront sous peu. Suivront ensuite les étapes deux, trois et quatre.

Les policiers d'Ottawa, comme les agents de la GRC et les militaires, auront leur propre emplacement au cimetière.

« Le service de police est une deuxième famille pour eux. Donc, d'avoir un lieu , un endroit dans la capitale nationale où on peut se rassembler pour se rappeler leur sacrifice et l'ouvrage qu'ils ont fait dans leur communauté, c'est important pour nos membres », souligne le chef Bordeleau.

Une maquette de l'aménagement du cimetière Beechwood, qui accueillera les dépouilles des policiers d'Ottawa.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une maquette de l'aménagement du cimetière Beechwood, qui accueillera les dépouilles des policiers d'Ottawa.

Photo : Service de police d'Ottawa

Un massif fleuri et un mur de pierre seront intégrés aux monuments.

Jusqu'à présent 75 000 $ ont été amassés pour financer le projet.

Dans six semaines, le cimetière commémoratif de la police d'Ottawa sera prêt a héberger les policiers conduits à leur dernier repos.

D'après le reportage de Jérôme Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !