•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

PKP demande des excuses à Barrette 

Gaétan Barrette

Gaétan Barrette

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Sur sa page Facebook, le député de Saint-Jérôme a réclamé jeudi après-midi des excuses au libéral Gaétan Barrette.

Le ministre de la Santé a fait plus tôt un parallèle entre les ambitions politiques du magnat de la presse québécoise et le controversé Silvio Belusconi, ex-président du Conseil italien, lui aussi patron d'une influente entreprise de presse.

« Je ne peux pas, moi, comparer le comportement de M. Péladeau [...] au comportement de M. Berlusconi. Il n'y a pas de comparaison possible. Mais il n'en reste pas moins que sur le point du principe de l'influence des médias, c'est comparable. »

— Une citation de  Gaétan Barrette, ministre de la santé

Pierre Karl Péladeau a réagi en écrivant sur Facebook : « Il m'a associé de façon volontaire à Silvio Berlusconi, qui a été condamné dans son pays, l'Italie, pour fraude fiscale, en plus d'avoir fait face à des poursuites judiciaires en matière de mœurs et de malversations.

Un tel rapprochement ne peut qu'être fait pour atteindre à ma réputation. Je demande sans délai au ministre Barrette de m'offrir ses excuses ».

À lire aussi :

Péladeau ne bronche pas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !