•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une menace terroriste réelle, mais pas imminente, selon le chef du SCRS

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le directeur du Service canadien du renseignement de sécurité, Michel Coulombe.

Le directeur du Service canadien du renseignement de sécurité, Michel Coulombe.

Photo : La Presse canadienne / PC/Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La menace que pose pour le Canada le groupe armé État islamique (EI) est réelle, mais rien n'indique qu'elle est imminente, selon le directeur du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), Michel Coulombe.

« Ça pose une menace réelle, mais comme je l'ai dit, nous n'avons aucune information indiquant une attaque imminente », a déclaré M. Coulombe devant le comité permanent de la sécurité publique et nationale de la Chambre des communes.

Le patron du SCRS ne veut pas céder à l'alarmisme.

Nous disons aux gens qu'ils doivent continuer à vaquer à leurs occupations quotidiennes, mais ils doivent être vigilants.

Michel Coulombe, directeur du SCRS

80 individus sous surveillance

M. Coulombe témoignait devant les députés en compagnie du ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney, qui a révélé que le Canada enquêtait sur 80 individus revenus récemment de zones de guerre, notamment d'Irak et de Syrie.

« Ces individus dangereux désirent réaliser des actes terroristes et menacent les Canadiens », a affirmé le ministre.

Le directeur du SCRS a cependant précisé que ces 80 individus « ne sont pas tous des combattants endurcis revenant d'Irak ou de Syrie ». 

Il a expliqué qu'« il y a des Canadiens au Pakistan, en Afghanistan, au Yémen, au Liban, dans le Sahel, au Maghreb, qui sont impliqués dans des activités associées au terrorisme. Il peut s'agir de récolter des fonds, il peut s'agir de propagande ».

Le nombre de Canadiens qui sont partis à l'étranger pour participer à des activités terroristes présumées varie entre 130 et 145, selon le chef des renseignements canadiens. « Nous savons où ils sont », a-t-il souligné.

Actions terroristes au Canada?

Citant des responsables du renseignement, NBC News rapporte qu'Ottawa a eu vent de menaces terroristes de l'État islamique contre des intérêts américains et canadiens sur le sol canadien.

D'après la même source, les autorités canadiennes et américaines craignent des actes de décapitation ou des attaques à l'arme blanche contre des citoyens innocents. Des membres de l'EI auraient discuté d'un attentat terroriste dans un centre commercial canadien, ajoute NBC News.

Avec les informations de Agence France-Presse, CBC, et NBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !