•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Départ remarquable pour Mommy dans les salles parisiennes

Anne Dorval et Antoine Pilon dans Mommy

Anne Dorval et Antoine Pilon dans Mommy

Photo : Films Séville/Shayne Laverdière

Radio-Canada

Le film Mommy, de Xavier Dolan, a connu un départ canon en salle mercredi, profitant d'une couverture exceptionnelle de la part de la presse française et de sa sortie sur 315 écrans dans le pays.

Il s'agit du plus gros démarrage pour un film québécois en France, avec plus de 50 000 entrées pour sa première journée, 30 % de plus que Les invasions barbares, lors de sa sortie en 2003. Présenté sur 455 écrans, le long métrage de Denys Arcand avait récolté 1,3 million d'entrées au total et demeure le record à battre pour une oeuvre québécoise.

À Paris seulement, le film de Dolan a attiré 17 300 spectateurs dans 24 salles.

Mommy a même devancé le très attendu Gone girl, de David Fincher, qui met en vedette Ben Affleck, lors de la séance initiale du mercredi à Paris.

Le distributeur, Diaphana, n'a rien laissé au hasard dans son importante campagne de promotion. Des affiches du film sont visibles depuis quelques jours partout à Paris.

Chez le distributeur français, on a fait sauter les bouchons de champagne en voyant ces chiffres plus qu'encourageants.

« C'est très bien parti. C'est un départ de blockbuster américain », souligne Didier Lacourt, le directeur de la distribution. « Il faut voir maintenant comment le film se comportera en province, s'il sera populaire ou "art et essai". »

Xavier Dolan et Anne Dorval ont multiplié les présences sur les plateaux de télévision et de radio. La presse a également consacré une couverture importante à la sortie de Mommy. Le réalisateur québécois a notamment fait la une de Libération mardi.

Avec les informations de La Presse canadienne

Cinéma

Arts