•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Triste anniversaire à Cormier-Village

Les 25 ans de la tragédie de Cormier-Village en images
Radio-Canada

Il y a 25 ans, le 8 octobre 1989, la petite collectivité de Cormier-Village, au Nouveau-Brunswick, a connu l'une des pires tragédies routières du Canada.

Deux familles qui participaient à une promenade en charrette à foin tirée par un tracteur croisent dans un virage serré un camion-remorque transportant des billots. Le chargement s'est renversé sur la charette. Il y a eu 13 morts, dont 5 enfants, ainsi que 45 blessés.

La nouvelle de la tragédie s'était répandue comme l'éclair pendant que les policiers, les secouristes, les infirmières et les médecins accouraient sur les lieux. Sur place, ils ont trouvé une soixantaine de personnes, dont beaucoup d'enfants, gisant dans un enchevêtrement de foin et de billots.

Au moment de l'accident, Laurie McGraw était un passager dans une camionnette qui suivait la charrette. Il était l'une des premières personnes sur les lieux de l'accident.

« C'était, il n'y a pas d'autres mots, horrible. Sans nécessairement avoir la préparation, qu'est-ce que tu fais pour venir en aide? Il y en avait [plus de] 40 qui était blessés, d'autres qui étaient à la veille de nous laisser. Heureusement, il y a eu quelques minutes après, des médecins qui par hasard faisaient de la bicyclette dans le coin et d'autres gens de la communauté qui sont venus donner un coup de main. [...] C'est deux ou trois heures que j'aimerais pouvoir oublier. Mais tu ne peux pas. Ça te marque », explique Laurie McGraw, maire adjoint de la communauté de Beaubassin-Est.

L'émotion est toujours vive 25 ans après l'accident, explique Laurie McGraw

Dans l'année qui a suivi l'accident, le gouvernement et le Collège des psychologues ont instauré le programme provincial de gestion du stress en cas d'incident critique.

Pour ceux qui étaient là, il y a eu beaucoup d'appui. L'appui est venu de l'extérieur des limites du village. Nous avons eu beaucoup d'aide. Par contre, il y a eu des gens qui ont eu des séances de consultations... Mais à travers les années, on n'a pas oublié, mais on continue de réussir à survivre.

Laurie McGraw Laurie McGraw, maire adjoint de la communauté de Beaubassin-Est

 Une réunion privée des 125 descendants des familles Léger et McGraw est organisée en fin de semaine. Ce sera l'occasion pour eux de se réunir et de renouer les liens.

Reportage de l'accident de Cormier-Village d'octobre 1989

Acadie

Société