•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC au N.-B. affirme qu'un policier trouvé mort avait reçu toute l'aide psychologique nécessaire

El cabo Ron Francis de la Real Policía Montada de Canadá prendiéndose un tabaco de marihuana mientras trabaja.

Photo :  SRC/ CBC

Radio-Canada

Un policier de la GRC du Nouveau-Brunswick, qui avait fait les manchettes pour avoir fumé de la marijuana médicinale en uniforme officiel, l'année dernière, a été trouvé mort. En point de presse mardi, la GRC du N.-B. affirme que le policier avait reçu toute l'aide psychologique nécessaire.

La mort du caporal Ron Francis a été confirmée par son avocat, Me T.J. Burke. Le policier est mort lundi après-midi vers 16 h. La cause de la mort n'a toutefois pas été confirmée.

Ron Francis, qui comptait 22 ans de service dans la GRC, faisait face à six accusations criminelles, notamment de voies de fait sur des collègues. Il avait plaidé coupable à trois des accusations juste avant son procès. Les autres accusations avaient été abandonnées. Ron Francis devait recevoir sa sentence le 3 novembre.

Le commandant divisionnaire de la GRC au Nouveau-Brunswick, Roger Brown, a soutenu lors du point de presse que le caporal Ron Francis avait reçu toute l'aide qu'il avait demandée.

« C'est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès du caporal Ron Francis », a-t-il déclaré.

Ron Francis avait reçu une ordonnance de marijuana à des fins thérapeutiques en novembre 2013, pour traiter ses symptômes de stress post-traumatiques liés à son travail. Il avait révélé que ses symptômes étaient apparus après avoir été témoin de la misère des Inuits de Davis Inlet, au Labrador, où il a vu des enfants mourir en respirant des vapeurs d'essence. 

Le caporal Ron Francis était toujours membre de la police fédérale. Il était en congé de maladie.

« La GRC a travaillé avec Ron... Par respect pour sa famille, je ne fournirai pas plus de détails sur les circonstances de son décès. Ron a aidé à faire connaître davantage les effets du syndrome de stress post-traumatique qui peuvent affecter les premiers intervenants d'urgence », a précisé le commandant Brown.

Plus tôt mardi, le chef de la Première Nation de Kingsclear, Gabriel Atwin, avait souiigné à quel point lui et sa communauté étaient touchés.

« C'est un événement tragique pour notre communauté. Ron n'était pas seulement un bon ami et un membre influent de notre communauté, il était aussi membre de ma famille. »

Acadie

Société