•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La 85 devient l'autoroute Claude-Béchard

Claude Béchard à l'Assemble nationale en 2009.

Claude Béchard à l'Assemble nationale en 2009.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'autoroute 85 porte désormais le nom de l'ancien ministre libéral Claude Béchard. C'est ce qu'a confirmé le premier ministre Philippe Couillard, lundi matin, à Témiscouata-sur-le-Lac.

Selon le premier ministre, il s'agit d'un honneur mérité. « C'est quelqu'un qui faisait de la politique de façon profondément enracinée dans l'endroit où il venait, a-t-il déclaré. Il ne perdait jamais de vue qui il représentait. »

Claude Béchard a représenté la circonscription de Kamouraska-Témiscouata de 1997 jusqu'à son décès, en 2010, à l'âge de 41 ans. Il a été l'un des premiers à réclamer l'élargissement de la route 185 en autoroute à quatre voies.

« Il a toujours dit qu'il fallait qu'elle soit complétée », mentionne la préfète de la MRC de Témiscouata, Guylaine Sirois, qui a travaillé pour l'ex-député pendant 10 ans.

Six jours après la mort de M. Béchard, un mouvement lancé sur les réseaux sociaux afin de renommer l'autoroute 85 comptait déjà plus de 4200 membres.

Mais ce n'est qu'en juillet dernier que la Commission de toponymie du Québec a annoncé la nomination officielle de l'autoroute entre Rivière-du-Loup et la frontière du Nouveau-Brunswick.

Pour le président de la Conférence régionale des élus du Bas-Saint-Laurent, Michel Lagacé, cette décision permettra que la mémoire de Claude Béchard « puisse être perpétuée avec une infrastructure sur laquelle il s'est acharné avec beaucoup de conviction pour sa réalisation ».

Le ministre des Transports, Robert Poëti, et le ministre délégué aux Transports et député de Rivière-du-Loup, Jean D'Amour, ont accompagné Philippe Couillard à Témiscouata-sur-le-Lac.

Claude Béchard a occupé plusieurs postes de ministre sous les divers gouvernements de Jean Charest, notamment à l'Emploi, au Développement économique, à l'Environnement, aux Affaires intergouvernementales ainsi qu'au ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation. Il a aussi été leader parlementaire de sa formation politique.

Phase 3 des travaux

Les détails concernant la troisième et dernière phase du prolongement de l'autoroute 85 se font toujours attendre.  Il s'agit d'un tronçon d'une quarantaine de kilomètres entre Saint-Louis-du-Ha!Ha! et Saint-Antonin.

Le ministre des Transports, Robert Poëti, a toutefois voulu se faire rassurant et a confirmé que le projet se réaliserait. « C'est administratif ce que l'on vit actuellement dans ce dossier, a-t-il mentionné. On ne remet en cause d'aucune façon la décision de continuer. »

Avant que la construction ne se mette en marche, Québec et Ottawa devront s'entendre sur le partage des coûts dans le cadre du Plan Chantier Canada.

De nombreux citoyens réclament ces travaux, notamment en raison des accidents mortels qui sont survenus sur la route 185. En mai dernier, quelque 200 personnes ont marché dans les rues à Témiscouata-sur-le-Lac pour faire pression sur les élus en faveur du parachèvement de l'autoroute. Selon les organisateurs de la marche, 37 personnes ont perdu la vie sur la route 185 entre 2002 et 2012.

À la fin du chantier, l'autoroute traversera l'ensemble de la vallée du Témiscouata sur une distance de 100 kilomètres, jusqu'à la frontière entre le Québec et le Nouveau-Brunswick.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec