•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les acrobaties des nageuses canadiennes récompensées

Jacqueline Simoneau
Jacqueline Simoneau
Radio-Canada

Les Canadiennes ont terminé au 2e rang de l'épreuve acrobatique de la Coupe du monde FINA de nage synchronisée, à Québec, dimanche. 

Les Ukrainiennes ont remporté la médaille d'or (93,133 points), tandis que les Mexicaines ont fini au 3e rang (86 points). Il n'y avait que trois équipes en lice.

« C'est le fun, on finit ça sur une bonne note, a dit la capitaine de l'équipe canadienne, Marie-Lou Morin. Faisaient également partie de l'équipe Janelle Ball, Gabriella Brisson, Annabelle Frappier, Sandy Gill, Claudia Holzner, Rebecca Haule, Lisa Sanders et Jacqueline Simoneau (Montréal)

Les Canadiennes ont obtenu 90 points pour leur effort.

Il s’agit de la première fois que l’épreuve acrobatique en équipe est au programme d’une Coupe du monde. Elle devrait faire son entrée aux prochains mondiaux de la FINA, en 2015, à Kazan. Éventuellement, l’épreuve pourrait aussi faire son apparition aux Jeux olympiques.

L'équipe canadienne de nage synchronisée en 2014L'équipe canadienne de nage synchronisée en 2014

« C’est le fun, puisque c’est nouveau et que ça permet vraiment de mettre nos forces en évidence. Et comme il n’y a pas encore beaucoup d’équipes qui font l’épreuve, ça peut nous donner une petite longueur d’avance », a indiqué Morin.

Plus court, plus risqué

« On a la chance de démontrer nos habiletés dans un court laps de temps, a poursuivi Annabelle Frappier. Ça nous permet de nous amuser et c’est moins dur physiquement, puisque la routine est plus courte. On peut donc donner notre maximum à chacun des mouvements et on essaie de faire des poussées qui nous donnent un peu plus de défi. »

« La coordination de 10 filles ensemble est l’élément le plus difficile. C’est quand même deux filles de plus. Dans les poussées, on doit toutes être en même temps. Le risque d’accident est plus grand, a ajouté Morin. Mais aujourd’hui, mis à part quelques petites erreurs de synchronisme, tout s’est bien passé. On est très contente de notre performance. »

Les Canadiennes retourneront à l’entraînement pour préparer leur prochain grand défi de la saison, soit le Trophée mondial en décembre en Chine.

Autres sports

Sports