•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des clochers d’églises comme tour de télécommunication

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des paroisses du Lac-Saint-Jean, dont celles de Saint-Bruno et de Saint-Prime, louent le clocher de leur église à Vidéotron pour son réseau mobile.

La compagnie y a installé des équipements de téléphonie cellulaire et paie en retour une location qui représente un revenu stable à long terme pour les paroisses.

Les conseils de fabrique touchent entre 400 et 500 dollars chaque mois avec ces ententes.

« C'est un revenu supplémentaire, explique le vice-président du conseil de fabrique de Saint-Bruno, Georges Tremblay. Parce qu'à l'heure actuelle, la population vieillit puis les revenus diminuent. »

« De plus en plus, au niveau des fabriques, on sait très bien que l'argent est rare », ajoute le maire de Saint-Prime, Lucien Boivin.

Les équipements du réseau mobile sont très discrets. Des émetteurs sont installés dans les clochers et les autres équipements sont camouflés au sous-sol des églises.

Cette façon de faire a convaincu le diocèse de Chicoutimi d'approuver les ententes.

« Ce n'est pas dans l'église, c'est dans le clocher de l'église, précise l'économe de l'évêché de Chicoutimi, Richard Perron. Ça ne vient pas à l'encontre de la mission de l'église et ça n'affecte pas non plus l'architecture. C'est dans un clocher. À peine paraissant. »

Cette pratique est particulièrement répandue au Lac-Saint-Jean, où les églises sont souvent les bâtiments les plus élevés du secteur. En optant pour des lieux de culte, Vidéotron réalise d'importantes économies et évite la prolifération d'imposantes tours sur le territoire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société