•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De Montréal à Saint-Paulin : un couple heureux d'avoir pris la clé des champs

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Retour en région pour un couple de Montréal et leurs trois enfants

Retour en région pour un couple de Montréal et leurs trois enfants

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Steve Caron et son amoureuse Sarah Cardoso ont quitté Montréal pour s'installer en région, plus précisément à Saint-Paulin. Un choix à contre-courant considérant qu'en 2012-2013, près de 700 jeunes de 25 à 44 ans ont délaissé la Mauricie pour s'établir dans les grands centres.

Lui venait d'Abitibi, elle de Montréal. Ils se sont rencontrés en travaillant à un comptoir de sandwichs dans la métropole. Deux diplômes et trois enfants plus tard, ils ont décidé de troquer la congestion de la ville pour le grand air de la campagne.

« On a vraiment eu un coup de cœur pour la maison, pour le village, la situation, et puis on a tous les services, explique Steve. On a une pharmacie à distance de marche, l'épicerie, le bureau de poste, la caisse. On a tout autour, on est bien. »

Un an après leur déménagement, Steve et Sarah sont loin de regretter leur choix.

On ne pourrait pas demander plus. J'essaierais de me forcer... qu'est-ce qu'on pourrait demander de plus ? Je ne vois pas autre chose !

Steve Caron

Un emploi de rêve

Steve a trouvé du travail à Trois-Rivières. Il administre le Fonds régional d'investissement jeunesse Mauricie qui vise a favoriser la participation citoyenne des jeunes dans la région. 

Pour moi, c'est l'emploi de rêve, carrément.

Steve Caron

Quant à Sarah, elle travaille comme ébéniste à Louiseville. « J'ai travaillé quand même à Montréal. Ce n'est pas du tout la même chose. Surtout que c'est plus petit ici. Jean-Louis et Denis (ses employeurs) sont bien patients avec moi. C'est l'fun. Ils me montrent tout. Pour moi, c'est une job de rêve, » conclut-elle.

Mauricie : les départs, les retours et les arrivées

2207 jeunes de 25 à 44 ans se sont installés en Mauricie en 2012-2013.

  • 20,3 % étaient originaires du Centre-du-Québec
  • 16,5 % d'entre eux étaient originaires de Montréal
  • 13,5 % de la région de Québec

2146 des 25-44 ans ont quitté la Mauricie pendant la même période.

  • 23,8 % pour le Centre-du-Québec
  • 15,5 % pour la région de Québec
  • 15,1 % pour la région de Montréal

Solde migratoire des 25-44 ans en 2012-2013 : +61

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !