•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les citoyens de Lévis invités à se prononcer sur le régime fiscal québécois

Des manifestants ont accueilli les participants au premier forum de la Commission d'examen sur la fiscalité québécoise, lundi soir à Lévis.

Des manifestants ont accueilli les participants au premier forum de la Commission d'examen sur la fiscalité québécoise, lundi soir à Lévis.

Photo : Hugo Lavallée/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une trentaine de citoyens ont pris part, lundi soir à Lévis, au premier forum organisé par la Commission d'examen sur la fiscalité québécoise. Cette commission a été mise en place par le gouvernement Couillard pour faire des recommandations afin de réformer le régime fiscal des particuliers et des entreprises.

Un texte de Hugo LavalléeTwitterCourriel

Les participants étaient invités à répondre aux questions suivantes :

  • Selon vous, y a-t-il des catégories de contribuables qui ne paient assez d'impôts ou de taxes et y a-t-il des catégories qui en paient trop?
  • Que doit-on changer dans la façon de taxer les entreprises et comment doit-on modifier l'aide fiscale qui leur est accordée pour favoriser la croissance économique, encourager l'investissement, soutenir la création d'emploi et favoriser la recherche et le développement?
  • Comment la fiscalité pourrait-elle inciter davantage certains Québécois à intégrer le marché du travail?
  • Y a-t-il des services fournis gratuitement par le gouvernement qui devraient être payés en partie ou en totalité par les usagers pour mieux les financer, ou des services payés par les usagers qui devraient être offerts gratuitement et donc financés par les taxes et les impôts?

Plusieurs citoyens ont exprimé le souhait de voir les entreprises payer davantage d'impôt, dénonçant au passage les échappatoires fiscales dont certaines d'entre elles se prévalent pour diminuer leur fardeau fiscal. D'autres encore se sont inquiétés de voir les citoyens les plus démunis faire les frais des réformes en cours. Certains citoyens ont invité le gouvernement à ne pas hausser le fardeau fiscal de la classe moyenne, déjà suffisamment mis à contribution, selon eux.

Sur le plan de la tarification, des participants se sont prononcés en faveur de l'instauration de péages sur les ponts et d'une taxe sur l'eau afin de mieux protéger l'environnement. Ils souhaiteraient en contrepartie que les droits de scolarité soient diminués, voire complètement éliminés, pour réduire l'endettement des étudiants.

Manifestation

À l'extérieur de l'hôtel où avait lieu le forum, une trentaine de manifestants ont dénoncé la tenue du forum, le qualifiant de « consultation bidon ». Ils affirment que les dés sont pipés et que le gouvernement de Philippe Couillard a déjà décidé d'imposer un régime d' « austérité » aux Québécois.

Le président de la Commission s'est défendu d'avoir un quelconque parti pris. Luc Godbout affirme au contraire que « tout est sur la table », et que les idées de chacun seront évaluées au mérite. « Nous soulevons chaque pierre », a affirmé le professeur de fiscalité de l'Université de Sherbrooke.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !