•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le procès de Luka Rocco Magnotta commence lundi

Dessin de cour de Luka Rocco Magnotta, lors du début de la sélection des jurés, le 8 septembre 2014

Dessin de cour de Luka Rocco Magnotta, lors du début de la sélection des jurés, le 8 septembre 2014

Photo : La Presse canadienne / Mike McLaughlin

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le procès dans l'une des affaires criminelles les plus médiatisées et bouleversantes au Canada doit commencer lundi par la présentation des preuves contre le présumé meurtrier Luka Rocco Magnotta.

L'homme âgé de 32 ans a plaidé non coupable à cinq chefs d'accusation liés au meurtre de Jun Lin, un étudiant chinois en génie à l'Université Concordia, en mai 2012.

Magnotta fait face à des accusations de meurtre prémédité, d'outrage à un cadavre, de production de matériel obscène, d'utilisation de la poste pour le publier et d'avoir harcelé le premier ministre Stephen Harper et d'autres membres du Parlement.

Le juge Guy Cournoyer a interrogé des jurés potentiels, plus tôt en septembre, pour savoir s'ils seraient en mesure de supporter des éléments de preuve qui pourraient être révoltants, obscènes et possiblement traumatisants.

Les 14 jurés bilingues qui ont été choisis recevront des instructions du juge Cournoyer, avant que Me Louis Bouthillier ne présente les arguments de la Couronne.

Me Bouthillier a fait savoir que la Couronne pourrait convoquer jusqu'à 60 témoins pendant le procès, qui devrait durer entre six et huit semaines. Des Européens pourraient être appelés à la barre.

Le processus de sélection du jury a duré huit jours, le tribunal évaluant les candidatures d'environ 1600 personnes. Le groupe a été réduit à 16 personnes. Deux d'entre elles seront écartées au moment où s'amorcera le procès, et deux des 14 jurés restants seront libérés avant les délibérations. 

Le procès se déroulera surtout en anglais, bien que certains moments pourraient se passer en français.

Magnotta sera représenté par Luc Leclair, un avocat qui travaille à Toronto. Me Leclair a déclaré à des reporters qu'il recherchait des jurés à l'esprit ouvert, intelligents et désireux d'écouter l'affaire. « Il [Magnotta] attend depuis longtemps, j'attends depuis longtemps, nous attendons depuis longtemps, a fait remarquer Me Leclair lors de la première journée du processus de sélection du jury. Pendant un certain temps nous avons pensé que ce jour ne viendrait jamais. »

Le procès devrait attirer de nombreux curieux. Des étudiants en criminologie, des adeptes du système judiciaire et même certaines personnes qui semblaient appuyer Magnotta ont été aperçus pendant l'enquête préliminaire.

Les procédures judiciaires se dérouleront dans une salle de cour spéciale, dotée de plusieurs écrans et un imposant enclos de métal et de vitre derrière lequel sera assis Magnotta.

Par ailleurs, seulement cinq places seront réservées aux médias et cinq autres au public. Quelques autres sièges iront à la famille de Jun Lin, dont son père Diran, qui est venu au Canada pour le procès.

Le procès sera cependant diffusé dans une autre salle se trouvant à un autre étage de l'édifice.

Magnotta face à la justice

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.