•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voyager sans quitter sa mini-maison

Guillaume Dutilh présente sa mini-maison mobile
Radio-Canada

Un couple ayant construit une mini-maison sur roues pour parcourir les routes d'Amérique du Nord est de passage dans les Maritimes en fin de semaine.

Le concept des mini-maisons gagne de la popularité un peu partout en Amérique du Nord. Il s'agit de maisons petite taille sur roues ou sur pilotis. Certaines sont fabriquées dans des conteneurs recyclés.

Le couple formé de l'Américaine Jenna Spesard et du Français Guillaume Dutilh est de passage à Moncton, samedi, et à Halifax, dimanche.

Ayant décidé d'adopter un mode de vie minimaliste, ils ont construit leur propre mini-maison, dont la surface ne mesure que 13 mètres carrés. Sa construction a coûté 30 000 $ américains. Elle est montée sur des roues. Il s'agit donc officiellement d'un véhicule motorisé. Les propriétaires ne paient ainsi aucun impôt foncier. Il faut simplement que le véhicule soit immatriculé.

Guillaume Dutilh aime ce mode de vie.

« Embrasser la vie minimaliste, il y a beaucoup d'avantages quand même. On a dû se séparer de beaucoup de choses et en fait, ça nous libère. On n'a pas besoin d'entretenir certaines choses, on n'a pas besoin de payer pour les bouger. Et aussi, on a construit une maison qui est beaucoup plus économique, qui n'utilise presque aucune ressource. Même la construction en elle-même n'a pas généré beaucoup de gaz à effet de serre », explique M. Dutilh.

Guillaume Dutilh et Jenna SpesardGuillaume Dutilh et Jenna Spesard Photo : Gaëlle Engelberts/Radio-Canada

Le couple voyage avec sa mini-maison depuis maintenant trois semaines. Le but est de visiter le continent, ainsi que de permettre aux gens de visiter la maison et d'en apprendre plus sur le mouvement des mini-maisons.

Jenna Spesard et Guillaume Dutilh vont visiter le Canada et les États-Unis, y compris l'Alaska.

Société