•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chanvre, une culture en développement

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Champ de chanvre

Champ de chanvre

Photo : Sylvie Aubut

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est réputé comme étant un chef de file dans la production de bleuets, mais voilà qu'il développe un autre créneau. En quelques années, la région est devenue la plus importante productrice de chanvre du Québec.

Cette plante se différencie du cannabis par sa faible concentration en tétrahydrocannabinol (THC), une composante hallucinogène. En fait, le taux de THC contenu dans le cannabis du marché noir est 100 fois plus élevé que celui autorisé dans les plants de chanvre.

Présentement, huit agriculteurs de la région cultivent quatre kilomètres carrés de chanvre. La récolte est destinée à un seul client, une entreprise de Lévis qui achète le grain reconnu pour ses qualités nutritives.

La fibre de la plante peut aussi être utilisée dans le marché du textile.

La tonne de chanvre se vend 2700 $. Le montant est cinq fois plus élevé que ce que les agriculteurs reçoivent pour une tonne de blé, ce qui en pousse plusieurs à vouloir cultiver davantage de chanvre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !