•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un recensement et un protecteur des itinérants à Montréal

Un sans-abri
Photo: CBC
Radio-Canada

La Ville de Montréal procédera à un recensement des sans-abri sur son territoire dans le cadre d'un plan d'action sur l'itinérance présenté jeudi par le maire Denis Coderre.

Ce plan doit être complètement mis en place d'ici 2017, selon le maire. L'exercice a pour but de mieux documenter le phénomène de l'itinérance à Montréal et par conséquent « d'aider les sans-abri à briser le cycle de l'itinérance et d'améliorer les conditions de vie des personnes qui sont en situation d'itinérance dans la métropole », précise un communiqué de la Ville.

Or, pour bien cibler les différentes mesures d'aide qu'elle compte offrir, l'administration municipale entend confier à un organisme sans but lucratif le mandat de dénombrer le nombre de personnes itinérantes à Montréal.

Le recensement des personnes en situation d'itinérance se fait déjà dans plusieurs grandes villes, mais l'approche préconisée par la Ville de Montréal se veut novatrice, car elle permettra également d'apporter un soutien ponctuel à ceux et celles qui sont en situation de précarité.

Denis Coderre, maire de Montréal

Côté budgétaire, Montréal entend consacrer au moins 1 million de dollars de plus à son budget dévolu aux services à l'itinérance.

L'opération de recensement se fera en deux temps, a expliqué le maire. La première étape se fera l'hiver prochain et la seconde, à l'été 2015.

Les résultats de ce dénombrement sont attendus à l'automne 2015.

De la formation sur l'itinérance

Outre la compilation d'informations sur le phénomène de l'itinérance dans la ville, la mairie entend partager cette information avec les différents organismes et agences qui oeuvrent auprès de cette clientèle.

La Ville offrira également de la formation aux employés municipaux et aux gestionnaires d'installations qui côtoient des itinérants.

Nomination d'un protecteur des itinérants

La Ville annonce qu'elle entend également nommer un protecteur des personnes itinérantes.

« À l'instar de la Ville de Vancouver qui, durant plus de 20 ans, a bénéficié de l'expertise de Mme Judy Graves, le protecteur des personnes itinérantes aura le mandat de s'assurer du respect des droits des itinérants, d'évaluer les mesures mises en place pour leur venir en aide et de formuler des recommandations », précise un communiqué de la Ville.

Le phénomène de l'itinérance ne peut, bien sûr, se résumer à un chiffre ou à une seule donnée. Il est essentiel de pouvoir rejoindre cette population particulièrement vulnérable afin de la soutenir.

Denis Coderre, maire de Montréal

Basé sur 12 actions principales, le plan de l'administration Coderre se décline en une quarantaine d'engagements, notamment dans les domaines du logement, de l'accompagnement, de la cohabitation, de la sensibilisation et de la formation.

Intinerance Montréal

Société