•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réactions régionales à la mort du maire d'Amos Ulrick Chérubin

Le maire d'Amos Ulrick Chérubin

Le maire d'Amos Ulrick Chérubin

Photo : Facebook Ulrick Chérubin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les réactions se multiplient après l'annonce du décès du maire d'Amos Ulrick Chérubin.

Celui qui était à la tête de la municipalité depuis plus de 10 ans est mort jeudi au Centre hospitalier d'Amos.

Il aurait été victime d'un malaise.

Monsieur Chérubin avait aussi été président de la Conférence régionale des élus de l'Abitibi-Témiscamingue de 2009 à 2013.

Monde municipal et élus

Celui qui lui a succédé à la présidence de la Conférence régionale des élus, Jean-Maurice Matte, était attristé d'apprendre la nouvelle. 

François Gendron, député d'Abitibi-Ouest, a également réagi à la nouvelle.

C'est un grand, c'est un géant municipal.

Une citation de :François Gendron, député d'Abitibi-Ouest

Le directeur général de la Ville d'Amos, Guy Nolet, était lui aussi attristé d'apprendre la nouvelle.

Le maire de la municipalité de Launay, située à une quarantaine de kilomètres d'Amos, était souvent appelé à collaborer avec Ulrick Chérubin. Rémi Gilbert croit que la mort d'Ulrick Chérubin crée un « très grand vide ».

Le maire de Rouyn-Noranda Mario Provencher s'est aussi dit très attristé. La ville a même mis son drapeau en berne.

Maire d'Amos de 1990 à 1998 André Brunet a quant à lui vu Ulrick Chérubin faire son entrée en politique municipale comme conseiller en 1994. Il lui a confié le dossier des groupes socio-communautaires et de la politique familiale. Il dit avoir eu « beaucoup de plaisir à travailler » avec Ulrick Chérubin. Il salue le rapport amical que monsieur Chérubin avait avec la population d'Amos. Il revient sur ce que l'ancien enseignant devrait laisser comme souvenir aux gens d'Amos et de la région. 

Carrière dans l'enseignement

André Brunet a également salué la grande écoute d'Ulrick Chérubin. Selon lui, sa carrière dans le monde de l'enseignement et les qualités humaines qu'il y a acquises lui permettaient d'être « naturellement un confident » pour la population d'Amos. 

Ulrick Chérubin a effectivement enseigné la catéchèse à l'école St-Viateur et à l'école secondaire La Calypso de la Commission scolaire Harricana. Il y a côtoyé l'ancien directeur de La Calypso et ancien directeur général de la Commission scolaire Harricana, Guy Baril. Ce dernier a salué, au Radio Magazine, la passion avec laquelle Ulrick Chérubin accomplissait son travail.  

Ulrick Chérubin a notamment enseigné à l'évêque du diocèse d'Amos, Mgr Gilles Lemay, qui le décrit comme un homme intègre, honnête et transparent. Il dit avoir été impressionné par sa sagesse et sa capacité de s'intégrer à sa communauté. 

Les réactions à la mort d'Ulrick Chérubin ont abondé sur les réseaux sociaux et ont largement dépassé les frontières de l'Abitibi-Témiscamingue.

D'autres réactions suivront. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !