•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

UQTR : discours de la rentrée sous le signe des compressions

Discours de la rentrée à l'UQTR

Discours de la rentrée à l'UQTR

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) devra réduire ses dépenses de 3,2 millions de dollars de plus que prévu pour l'année 2014-2015.

Cela porte le montant total des compressions à 7,4 millions de dollars pour cette même période.

Dans son discours annuel de la rentrée, la rectrice, Nadia Ghazzali, a tenté de se faire rassurante.

Elle a martelé que ces compressions n'affecteront pas la mission de l'Université.

Il n'y aura pas de coupure de prof.

Une citation de :Nadia Ghazzali, rectrice de l'Université du Québec à Trois-Rivières

Nadia Ghazzali a rappelé que l'Université a des conventions collectives à respecter. « Si on touche à la masse salariale, c'est que ça va très, très mal. Nous sommes confiants que ce ne sera pas nécessaire en 2014-2015, mais on ne sait pas ce qui nous attend pour 2015-2016. Tout dépend des compressions supplémentaires qui vont s'ajouter. On va s'ajuster en conséquence. »

Objectif 2020

La rectrice de l'UQTR a profité de son discours de la rentrée pour dévoiler les objectifs de l'établissement pour la période 2015-2020. L'Université souhaite, entre autres, atteindre le seuil de :

  • 20 000 étudiants inscrits;
  • 20 chaires de recherche gouvernementales et en partenariats visant un financement de 20 millions de dollars;
  • 200 millions de dollars de budget de fonctionnement (en identifiant de nouvelles sources de revenus).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !