•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire d'Amos, Ulrick Chérubin, est mort

Ulrick Chérubin, maire de la ville d'Amos au Québec
Ulrick Chérubin, maire de la ville d'Amos au Québec Photo: La Presse canadienne / Paul Chiasson
Radio-Canada

Le maire d'Amos, Ulrick Chérubin, est mort subitement jeudi matin à l'âge de 70 ans. La nouvelle a créé une véritable onde de choc à Amos, dans toute l'Abitibi-Témiscamingue et jusqu'à la Chambre des communes.

M. Chérubin est décédé au Centre de santé et de services sociaux Les Eskers de l'Abitibi où il avait été transporté d'urgence, le matin du 25 septembre, suite à un malaise.

M. Chérubin était maire de la ville depuis 2002. Il avait été réélu pour un quatrième mandat en novembre 2013 avec une majorité de 72,5 % des voix. Il a aussi été président de la Conférence régionale des élus de l'Abitibi-Témiscamingue de 2009 à 2013. 

Né à Jacmel en Haïti en 1943, Ulrick Chérubin s'est établi à Amos en juillet 1973 avec sa femme et son premier enfant.

Un personnage important

Le maire d'Amos était fortement impliqué dans sa communauté et très apprécié à l'échelle régionale. Dans une entrevue accordée au début du mois de septembre à l'équipe d'ICI Abitibi-Témiscamingue, il réitérait son engagement pour le développement de sa municipalité.

Reconnu pour son travail acharné, il affirmait avoir toujours la flamme.

Réactions rapides et nombreuses

Suite à l'annonce du décès de M. Chérubin jeudi, les réactions ont abondé.

L'Union des municipalités du Québec a fait partie des premiers à réagir à la nouvelle sur les réseaux sociaux. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, le maire de Montréal, Denis Coderre, l'ex-chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, la porte-parole parlementaire de Québec Solidaire, Françoise David, ainsi que plusieurs autres personnalités de la sphère politique ont aussi adressé une pensée à l'endroit d'Ulrick Chérubin.

Plusieurs personnalités de l'Abitibi-Témiscamingue ont aussi réagi à la nouvelle.

Des centaines de citoyens se sont également exprimé sur les réseaux sociaux à propos du décès subit du maire Chérubin.

Preuve de l'onde de choc que la nouvelle a créée, le nom de M. Chérubin faisait partie des dix mots les plus mentionnés sur les médias sociaux, au Canada en entier, au milieu de l'après-midi mercredi. Ce type d'attention médiatique est rare en Abitibi-Témiscamingue.

Hommage à la Chambre des communes

Au cours du même après-midi, le chef de l'opposition à Ottawa, Thomas Mulcair, a rendu hommage à Ulrick Chérubin à la Chambre des communes.

Année du centenaire

Ulrick Chérubin est mort en pleine année du centenaire d'Amos, un événement pour lequel il s'était énormément investi au cours des derniers mois.

D'ailleurs, le maire d'Amos avait participé à l'émission « Le Banquier » de TVA, en 2013, afin de contribuer au financement des festivités du 100e. Ce passage à la télévision avait permis à Amos et à son maire d'être reconnus auprès du grand public.

Une pensée pour Haïti

S'il n'est jamais retourné en Haïti, il a toujours gardé un attachement à son pays d'origine. Il y a quelques mois, M. Chérubin partageait avec l'équipe d'ICI Abitibi-Témiscamingue sa perception de la résilience haïtienne.

Abitibi–Témiscamingue

Société