•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police a songé à mettre Rob Ford en accusation

Rob Ford en train de fumer ce qui semble être du crack dans cette photo obtenue par le site américain Gawker et le Globe and Mail.

Le maire Rob Ford quitte temporairement ses fonctions

Photo : Courtoisie : Gawker

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

De nouveaux documents judiciaires révèlent que la police a envisagé d'accuser le maire de Toronto de possession de drogue le printemps dernier, après la publication de photos de lui, une pipe à crack à la main.

Depuis, Rob Ford a admis en entrevue qu'il avait fumé du crack ce soir-là chez sa sœur.

Cette dernière l'a par ailleurs confirmé à la police, indiquent les documents judiciaires rendus publiques aujourd'hui.

On ne sait pas pourquoi les policiers n'ont pas déposé d'accusation ou s'ils étudient toujours la possibilité de le faire.

Rob Ford était entré en cure de désintoxication à la suite de la publication des photos.

Pas de bagarre

Les documents dévoilés aujourd'hui indiquent aussi que Rob Ford n'a jamais, selon sa soeur Kathy, battu son ami et ancien chauffeur Alessandro Lisi le 26 avril dernier lors d'une fête dans le sous-sol de sa maison.

C'est pourtant ce qu'affirmait celui qui a filmé le maire à son insu en train de consommer du crack ce soir-là, pour ensuite en vendre des photos aux médias. Selon la police, Michael James avait aussi vendu le crack aux Ford.

Les documents montrent par ailleurs que le maire était arrivé en état d'ébriété à la fête à bord d'un véhicule conduit par son chauffeur.

Les documents ont permis aux enquêteurs de se procurer des mandats de perquisition en vertu desquels ils ont pu récupérer trois téléphones cellulaires lorsque Michael James a été arrêté, puis relâché. On ne sait pas si les policiers y ont trouvé quoi que ce soit.

L'avocat Peter Jacobson, qui représente les médias, dit que la presse a maintenant mis la main sur tous les documents qu'elle réclamait lors de l'enquête Brazen 2. « Si la Couronne juge que ces vidéos sont essentielles pour déposer des accusations dans cette affaire, dit-il, ces enregistrements seront présentés en preuve le moment venu. »

Rob Ford dans la tourmente

Rob Ford cité à comparaître

Toutes les nouvelles informations remises aujourd'hui aux médias n'ont jamais été prouvées devant les tribunaux, mais elles montrent que la police a continué durant la cure de désintoxication de Rob Ford à recueillir des éléments de preuve.

La Couronne cherchait à garder ces documents confidentiels à cause de l'enquête en cours contre Alessandro Lisi, qui est accusé de trafic de drogue et d'extorsion, après avoir usé, selon la police, de menaces pour tenter de mettre la main sur la première vidéo du maire en train de fumer ce qui semble être du crack, en 2013.

Rob Ford a été cité à comparaître au procès d'Alessandro Lisi en mars prochain, mais on ignore si son état de santé lui permettra de témoigner en personne en cour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario