•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Israël abat les assassins présumés de trois jeunes juifs

Des Palestiniens se rassemblent sur les lieux où l’armée israélienne a abattu deux suspects palestiniens, relativement au meurtre de trois adolescents israéliens le 12 juin dernier.

Des Palestiniens se rassemblent sur les lieux où l’armée israélienne a abattu deux suspects palestiniens, relativement au meurtre de trois adolescents israéliens le 12 juin dernier.

Photo : ? Ammar Awad / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les forces israéliennes affirment avoir abattu les deux Palestiniens soupçonnés d'avoir enlevé, puis tué, trois adolescents israéliens le 12 juin dernier.

Mardi matin à Hébron, en Cisjordanie, les troupes israéliennes ont encerclé l'immeuble où elles avaient repéré les deux suspects, une semaine plus tôt. « Nous avons ouvert le feu, ils ont fait feu à leur tour et ils ont été tués dans l'échange », a déclaré le lieutenant-colonel Peter Lerner de l'armée israélienne.

L'attaque qui a entraîné la mort des deux suspects est survenue au terme de l'une des plus importantes chasses à l'homme menée par l'armée israélienne. C'est que le meurtre des trois jeunes Israéliens, en juin, avait causé une véritable onde de choc en Israël. Une escalade de violence s'en est suivie, donnant lieu à un conflit d'une cinquantaine de jours cet été entre Israéliens et Palestiniens, à Gaza. Ces violences ont fait près de 2200 morts du côté palestinien, en grande majorité des civils, et 73 du côté israélien, quasiment tous des soldats.

Nous avions promis aux familles [des trois adolescents] que nous allions trouver les meurtriers. C'est précisément ce que nous avons fait ce matin.

Le lieutenant-général Benny Gantz, de l'armée israélienne

Les deux suspects abattus mardi sont Marwan Qawasmeh, 29 ans, et Amer Abou Eisheh, 32 ans. Les autorités israéliennes affirment qu'il s'agit de deux membres bien connus du Hamas, une organisation radicale qui contrôle la bande de Gaza. Un membre de la famille Qawasmeh, très influente à Hébron, a été accusé il y a quelque temps d'avoir fomenté l'enlèvement des trois adolescents israéliens.

La mère d'Amer Abou Eisheh, l'un des deux suspects abattus par l'armée israélienne, accompagne la dépouille de son fils dans la ville de Hébron le 23 septembre 2014.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La mère d'Amer Abou Eisheh, l'un des deux suspects abattus par l'armée israélienne, accompagne la dépouille de son fils dans la ville de Hébron le 23 septembre 2014.

Photo : ? Ammar Awad / Reuters

Le Hamas avait, au départ, nié tout lien avec l'assassinat des trois jeunes hommes. Mais, par la suite, l'un de ses chefs politiques en exil avait affirmé que des membres du groupe en étaient bel et bien responsables. Israël a accusé le Hamas d'être derrière les enlèvements, arrêtant environ 300 de ses membres en Cisjordanie.

Début juillet, avant que le conflit entre le Hamas et Israël ne débute véritablement, un jeune Palestinien avait été enlevé puis brûlé vif à Jérusalem-Est par des extrémistes israéliens, de présumées représailles contre le meurtre des trois jeunes Israéliens.

 

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, Reuters, et BBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !