•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Climat : des milliardaires réduisent leur investissement dans le pétrole

Soleil couchant sur la rivière Hudson, vue du Rockefeller Center, à New York, le 30 juin 2013

Soleil couchant sur la rivière Hudson, vue du Rockefeller Center, à New York (archives)

Photo : Chip East / Reuters

Radio-Canada

Un groupe de milliardaires et de fondations philanthropiques, dont la fondation des frères Rockefeller, qui a amassé une fortune colossale dans le pétrole, réorientera 50 milliards de dollars de placements pétroliers vers d'autres domaines pour soutenir la lutte contre les changements climatiques.

Baptisé Coalition mondiale Divest-Invest, le groupe d'investisseurs doit annoncer publiquement ce virage financier au cours de la journée, soit 24 heures avant la réunion, à New York, des chefs d'État et de gouvernement de 120 pays dans le cadre du sommet sur le climat de l'ONU. 

Ce mouvement de désinvestissement et de diversification des placements a été lancé il y a trois ans. Quelque 650 personnes et 180 institutions, dont les Rockefeller et une cinquantaine de fondations, y ont adhéré.

Ces derniers entendent s'engager à réduire de 50 milliards de dollars leurs investissements dans l'industrie des combustibles fossiles au cours des cinq prochaines années.

Selon Stephen Heinz du Rockefellers Brothers Fund et héritier du célèbre magnat du pétrole John D. Rockefeller, ce virage financier correspond à son désir de réorienter ses capitaux vers d'autres sources de revenus que les carburants fossiles.

Nous sommes convaincus que s'il était toujours en vie aujourd'hui, en homme d'affaires avisé et tourné vers l'avenir, [John D. Rockefeller] réorienterait ses placements dans les énergies propres et renouvelables.

Rockefellers Brothers Fund

Depuis janvier 2014, le nombre de gestionnaires de fonds de pension des employés d'université, d'églises et d'hôpitaux à avoir adopté cette stratégie d'investissement est passé de 74 à 180, soit du simple au double, souligne la firme de consultants en matière de placements philanthropiques, Arabella Advisors.

La décision des gestionnaires du fonds de pension des employés de la très réputée Université Stanford, qui ont décidé de ne plus investir leur 18,7 milliards de dollars de capitaux dans les mines et le charbon, a eu un effet d'entraînement important chez les investisseurs.

Depuis, les directions de plusieurs universités et collèges américains ont été l'objet de demandes de la part d'employés et d'étudiants pour des stratégies de placement plus vertes et viables à long terme.

Changements climatiques

Stephen Harper absent

Le premier ministre canadien Stephen Harper ne participera pas au sommet, à l'instar des chefs de gouvernement chinois et indien. M. Harper a plutôt choisi de déléguer la ministre de l'Environnement, Leona Aglukkaq. Ce geste a été qualifié de « passif » par plusieurs observateurs environnementaux.

Rappelons que dimanche, plus de 300 000 personnes ont manifesté dans les rues de New York pour réclamer des actions concrètes des gouvernements dans la lutte contre les changements climatiques dans le cadre du sommet sur le climat de l'ONU.

Or noir à vendre. Consultez notre dossier.
Avec les informations de Reuters, et New York Times

Économie