•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Innus gagnent une première manche contre la minière IOC

Installations de la minière IOC à Sept-Îles

Installations de la minière IOC à Sept-Îles

Radio-Canada

Le juge Marc-André Blanchard, de la Cour supérieure du Québec, autorise les Innus de Uashat-Maliotenam et de Matimekosh à poursuivre la minière IOC pour les dommages causés à leur territoire ancestral.

Un texte de Anne PanasukTwitterCourriel

Les Innus réclament 900 millions de dollars de dommages à la minière, qui, jusqu'à ce jour, n'a pas signé d'entente avec les Premières Nations quant à l'utilisation de leur territoire. Or, la compagnie IOC prétendait qu'en l'absence de titre autochtone clair, les Innus devaient plutôt poursuivre les gouvernements et non la société minière.

Le juge Blanchard en a décidé autrement. Il rejette la requête en irrecevabilité de la minière IOC avec dépens.

Les Innus se réjouissent de cette première victoire. « Cela fait 144 ans que les Innus vivent le calvaire du fer », affirme Jean-Claude Pinette, le directeur au bureau de la protection des droits et du territoire pour les Innus de Uashat-Maliotenam.

« C'est un message aux autres compagnies qui exploitent en toute impunité les ressources naturelles sur les territoires des Premières Nations : ''vous pouvez vous faire poursuivre!'' Des compagnies nous disaient : ''nous avons les autorisations des gouvernements, donc on n'a rien à vous dire''. Maintenant, elles vont être obligées de nous dire quelque chose », a déclaré un des avocats des Innus, Jean-François Bertrand.

Selon un autre de leurs avocats, James O'Reilly, cette décision est une première au Québec.

Mardi prochain, à l'occasion d'une célébration communautaire, les Innus vont « déloger » les rochers de fer que la minière IOC leur a laissés dans les communautés respectives de Uashat et de Maliotenam, près de Sept-Îles. Deux roches imposantes devant les églises de ces deux communautés rappellent la découverte du minerai de fer dans la fosse du Labrador.

« C'est le seul hommage que la minière IOC nous a rendu », affirme Jean-Claude Pinette, qui ajoute que les deux rochers vont être retournés à la minière, dans un geste symbolique.

Nous n'avons pas pu joindre encore la compagnie IOC.

Est du Québec

Économie