•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'art au service de la mémoire

Plus de cent robes rouges installées pour rendre hommage aux femmes autochtones disparues ou assassinées

Plus de cent robes rouges installées pour rendre hommage aux femmes autochtones disparues ou assassinées

Photo : Guillaume Dumont/ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Plus de cent robes rouges sont exposées à l'Université de la Saskatchewan dans le cadre d'une installation d'art pour honorer les femmes autochtones disparues ou assassinées.

L'artiste métisse multidisciplinaire Jaime Black, basée à Winnipeg, dit qu'elle a conçu The REDress Project dans l'espoir de stimuler un dialogue sur la question. Les robes de coupes différentes sont suspendues, entre autres, sur des cintres au-dessus de rampes d'escalier et sur des balcons. Certaines sont accrochées à des arbres.

Mme Black cherche à interpeller le public sur la portée de l'ethnicité et du genre dans la violence en faisant ressortir la valeur des disparues.

Un projet d'envergure

Jaime Black veut collecter plus de six cents robes à travers le Canada pour rappeler l'existence de ces femmes autochtones disparues ou assassinées.

Selon elle, cela permet à la communauté de s'impliquer dans le processus artistique. L'installation d'art a déjà été présentée, entre autres, à l'Université de Winnipeg, à l'Assemblée législative du Manitoba en 2011 ainsi qu'à l'Université de l'Alberta en 2012.

L'exposition sera ensuite accueillie au Musée canadien pour les droits de la personne, à Winnipeg, dont l'ouverture officielle a lieu le 19 septembre.

Un mouvement social

Des initiatives citoyennes ont été récemment lancées pour sensibiliser le public quant aux femmes autochtones disparues ou assassinées dont les campagnes « Suis-je la prochaine ?  » et « Je ne serai pas la prochaine ».

Dans un rapport publié en mai dernier, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a recensé 1181 cas, soit 1017 femmes autochtones tuées et 164 disparues, entre 1980 et 2012. Ces cas représentent 16 % de l'ensemble des homicides de femmes et 11,3 % de l'ensemble des disparitions de femmes, alors que seulement 4 % des Canadiennes sont autochtones.

Avec des informations d'Anouk Lebel

Saskatchewan

Arts visuels