•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faciliter l'achat de voitures électriques au Québec

Plusieurs modèles de voitures électriques ne sont pas disponibles au Québec.
Plusieurs modèles de voitures électriques ne sont pas disponibles au Québec. Photo: Radio-Canada

Des propriétaires québécois veulent favoriser l'achat de véhicules électriques au Québec.

Une quarantaine de manifestants se sont rendus jusqu'à l'Assemblée nationale, ce matin, pour déposer une pétition d'environ 10 800 signataires. Ils souhaitent l'adoption d'une loi Zéro Émission au Québec, comme il en existe actuellement dans neuf États aux États-Unis.

En vertu de cette législation, les constructeurs automobiles doivent fabriquer un certain nombre de véhicules « verts » à défaut de quoi ils obtiennent des contraventions. Au Vermont, d'ici 2025, 15 % des voitures vendues devront être électriques.

L'ex-ministre péquiste de l'Environnement Daniel Breton, qui était au nombre des manifestants, croit que l'adoption d'une telle loi est incontournable.

Les propriétaires de véhicules électriques ont roulé jusque devant l'Assemblée nationale ce matin.Les propriétaires de véhicules électriques ont roulé jusque devant l'Assemblée nationale ce matin.

« C'est un virage qui n'est pas facile à faire de passer des véhicules à essence aux voitures électriques. Il y a une résistance de la part des constructeurs, il y a une résistance de la part des concessionnaires, des compagnies pétrolières et aussi des consommateurs », constate M. Breton.

Selon lui, des mesures gouvernementales sont nécessaires pour faire en sorte d'accroître l'accessibilité aux véhicules totalement ou partiellement électriques.

Des véhicules disponibles

Plusieurs concessionnaires choisissent tout simplement de ne pas vendre leurs voitures électriques au Québec. Ces modèles sont pourtant vendus en Californie ou dans l'État de New York parce que la loi Zéro Émission les oblige à le faire.

Sylvain Juteau, fondateur du site Roulezélectrique.com, raconte avoir attendu neuf mois avant de prendre possession de sa voiture électrique. « Impossible d'arriver chez un concessionnaire et de repartir avec un véhicule. Il faut le commander et attendre. Et souvent, il y en a seulement un en inventaire », déplore-t-il.

La politique québécoise favorisant l'électrification des transports adoptée en 2013 n'est pas suffisante à l'heure actuelle, fait valoir Sylvain Juteau. « C'est parfait, mais il faut des véhicules. S'il n'y a rien à acheter, tu as beau donner un rabais de 20 000 $ sur la voiture, s'il n'y en a pas, ça sert à quoi? », se questionne-t-il.

Faire baisser les prix

Les manifestants avancent également que l'adoption d'une loi Zéro Émission permettrait de faire chuter les prix. Aux États-Unis, les voitures électriques se vendent environ 20 % moins cher dans les États qui ont adopté de telles mesures.

Le député de Champlain, Pierre-Michel Auger, a déposé la pétition à l'Assemblée nationale.

Québec

Société