•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Toronto atteint d'un cancer rare

Le reportage de Philippe Leblanc
Radio-Canada

Le maire de Toronto, Rob Ford, souffre d'un cancer rare, un liposarcome malin, et devra suivre des traitements de chimiothérapie dans les semaines à venir.

L'Hôpital Mont Sinaï, où il est hospitalisé depuis près d'une semaine en raison d'une tumeur à l'abdomen, l'a confirmé mercredi lors d'une conférence de presse à Toronto.

Le liposarcome est une tumeur qui prend naissance dans les tissus graisseux. Cette forme de cancer est peu commune : elle représente environ 1 % de tous les cancers, selon le Dr Zane Cohen, chirurgien colorectal à l'Hôpital Mont Sinaï.

Aucun des organes de Rob Ford n'est touché.

Un sarcome naît généralement dans les tissus mous du corps; ça ne se trouve donc pas dans un organe, par exemple le colon ou le foie.

Dr Zane Cohen, chirurgien colorectal à l'Hôpital Mont Sinaï.

On trouve normalement ce type de tumeur dans les tissus adipeux, les vaisseaux sanguins, les nerfs, les tissus conjonctifs ou encore les muscles.

Pour ce qui est de Rob Ford, la tumeur, qui se trouve dans l'abdomen, est d'une bonne grosseur. Elle mesure 12 cm par 12 cm.

C'est une tumeur assez agressive.

Dr Zane Cohen, chirurgien colorectal à l'Hôpital Mont Sinaï

Une seconde masse, plus petite, qui appartient à la même tumeur, a été découverte derrière la hanche gauche.

Les médecins ne donnent pas de pronostic

Ses traitements intensifs de chimiothérapie, pour réduire la taille du liposarcome, devront commencer dans les 48 prochaines heures à l'Hôpital Mont Sinaï. Rob Ford sera soumis à au moins deux cycles de traitement.

Le maire suivra trois séances quotidiennes de chimiothérapie à l'hôpital, suivies d'une période d'environ 18 jours de repos thérapeutique à la maison, pendant lequel son organisme éliminera le médicament.

« La réponse du maire à ce traitement sera ensuite évaluée grâce à des examens d'imagerie médicale », explique le Dr Zane Cohen.

Rob Ford pourrait être soumis à d'autres cycles de chimiothérapie. Il pourrait aussi avoir besoin de traitements de radiothérapie ou encore d'une chirurgie.

Le Dr Zane Cohen refuse, par ailleurs, d'établir un pronostic sur les possibilités de survie du maire.

Il se montre toutefois optimiste quant aux chances de succès du traitement, en raison de l'expertise de l'équipe médicale qui le soigne à Toronto.

En 2010, soit selon les statistiques les plus récentes disponibles, 1175 Canadiens ont reçu un diagnostic de sarcome des tissus mous. Les statistiques les plus récentes sur la mortalité font par ailleurs état de 417 décès en 2009.

Doug Ford confiant

Le frère du maire, Doug Ford, qui est maintenant candidat à la mairie de Toronto, a réagi par voie de communiqué.

Rob Ford est une personne incroyable, déterminée à se battre contre ce cancer.

Doug Ford, frère de Rob Ford et candidat à la mairie de Toronto.

Il écrit aussi à quel point la nouvelle a été dévastatrice pour Rob Ford et sa famille. « Les mots d'encouragement, c'est ce qui compte le plus au monde pour mon frère maintenant. »

Rob Ford va vaincre ce cancer.

Doug Ford

De son côté, la candidate à la mairie de Toronto, Olivia Chow, dit savoir ce que c'est quand une famille est aux prises avec ce genre de mauvaises nouvelles, elle dont le mari Jack Layton, ancien chef du NPD fédéral, est mort d'un cancer, mais elle croit que Rob Ford a la force pour combattre ce cancer.

Mes espoirs accompagnent Rob Ford, Renata et la famille. Le cancer peut être vaincu et je sais combien tout soutien est important. Il a le mien.

Olivia Chow

Même son de cloche de John Tory, qui demande aux Torontois de prier pour le maire Ford et sa famille.

Rob Ford s'est retiré de la course à la mairie vendredi dernier, choisissant plutôt de solliciter un mandat de conseiller municipal dans son bastion de l'ouest de la ville.

Son frère, Doug, se présente à sa place à la mairie. Ce dernier, toutefois, n'a pas encore lancé sa campagne, gardant le secret sur sa plateforme, à six semaines du scrutin.

Ontario

Maladie