•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le country : une culture bien vivante au Québec

Geneviève Proulx

Radio-Canada se penche, cette semaine, sur la tendance country qui gagne de plus en plus d'adeptes au Québec. Chaque jour, nous lèverons le voile sur un aspect de cette culture.

La musique country francophone est probablement le style musical qui a été le plus malmené depuis sa naissance, dans les années 40. Même si elle a toujours été très populaire auprès d'une certaine clientèle, plusieurs ont boudé, critiqué même, cette musique ainsi que ses artisans.

Depuis quelques années, le country gagne pourtant en popularité.  D'Isabelle Boulay à Andrée Watters en passant par Daniel Bélanger, de plus en plus d'artistes se tournent vers ce style musical, au plus grand plaisir de ses amateurs.

Malgré tout, les préjugés persistent et sont tenaces. « Je pense qu'au Québec, on a encore beaucoup de préjugés envers cette musique parce que, comme dans n'importe quel style de musique, il y a eu de bons artistes et il y en a eu qui ont fait de la musique avec moins de qualité », souligne Andrée Watters.

D'ailleurs, les ventes d'albums country au Québec font mentir les détracteurs de ce style musical. En 2013, Paul Daraîche occupait la première position des disques francophones les plus vendus. Dans les recensements « Top 50 des albums les plus vendus au Québec », il revient d'ailleurs à trois reprises! En 47 ans de carrière, Paul Daraîche a vendu 1,8 million d'albums et son dernier, « Mes amours, mes amis », s'est écoulé à 135 000 exemplaires. 

L'aventure « Americana » de Roch Voisine, dont plusieurs chansons ont été enregistrées à Nashville, est également un bon signe que les ventes de musique country vont bon train au Québec. En quelques mois, en 2010-2011, le chanteur acadien a vendu 235 000 exemplaires des trois volumes qui composent « Americana ».

La musique country représentait 10 % des ventes des 500 albums (tous types de support confondus) les plus vendus au Québec en 2013, ce qui représente environ 940 000 exemplaires vendus.

L'Estrienne Renée Martel baigne dans la musique country depuis plus de 60 ans. Avec son père, Marcel, elle fait partie des pionniers de ce style musical dans la Belle province.

Cette dernière n'est pas étonnée de l'engouement de la population pour ce style musical. « Ça a toujours été extrêmement important. Ça a toujours été la musique du monde. On ne peut pas raconter l'histoire du Québec sans parler de country », croit celle qui a immortalisé Quand le soleil dit bonjour aux montagnes.

Propos qu'appuie pleinement Marc-André Fortin, chanteur dans le spectacle Cowboys, de Willie à Dolly, qui a fait sensation tout l'été à Sherbrooke.

Que ça rejoigne la masse populaire et que ça revienne aussi en force, je pense que ça veut dire quelque chose. C'est la musique du coeur, ce sont nos racines.

Marc-André Fortin

Saint-Tite, un festival aux accents français

Un festival country bien en selle!

Les quelque 600 000 personnes qui convergent vers Saint-Tite, un village de 4000 habitants, lors de son festival western annuel prouvent que le country a sa part importante de fans.

En 2012, la firme CROP évaluait que 13 millions de visiteurs avaient participé au Festival western de Sainte-Tite en 45 ans d'existence.

Cette année, les Roch Voisine, Lisa LeBlanc, Laurence Jalbert, Maxime Landry, Renée Martel, Michel Rivard et Andrée Watters fouleront les planches de la capitale  québécoise du country.

Quelques chiffres sur le Festival western de Saint-Tite

  • 630 bénévoles
  • Les premières prévisions budgétaires de l'événement étaient de 8500 $. Aujourd'hui, elles dépassent les 5 millions de dollars ;
  • Le 40e Festival, en 2007, a accueilli une foule record de 725 000 festivaliers.
  • Chaque année, quelque 10 000 Français se rendent au Festival.

À vos bottes, dansez!

Abitibi–Témiscamingue

Musique country/folk