•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Messe pontificale pour le 350e anniversaire de Notre-Dame de Québec

La messe du 350e anniversaire de la paroisse Notre-Dame de Québec

La messe du 350e anniversaire de la paroisse Notre-Dame de Québec

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les fidèles se sont déplacés par centaines dimanche pour célébrer le 350e anniversaire de la première paroisse catholique d'Amérique, Notre-Dame de Québec.

La cérémonie est le point culminant de cette année de jubilé commencée en décembre dernier avec l'inauguration de la fameuse porte sainte à la basilique-cathédrale.

C'est l'archevêque de la cathédrale San Cristobal de La Havane qui a été désigné par le pape François pour le représenter à la messe pontificale.

À la sortie de la cérémonie, l'archevêque de Québec, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, était extatique sur la présence de cet envoyé spécial.

« Je l'ai reconnu [le pape François] lorsqu'il nous dit : Sortez! Réveillez-vous! On a une bonne nouvelle à annoncer au monde! Y'a de l'espérance. Ensemble, allons à la rencontre des gens », s'est-il exclamé.

Une messe pontificale est célébrée par le Pape ou par son envoyé spécial qui représente personnellement le Pape dans ses actions et dans ses paroles. Elle possède le plus haut degré de solennité de la liturgie catholique. Elle est célébrée soit par le pape, soit par un émissaire.

Des fidèles rencontrés sur les lieux tenaient à venir célébrer cette page d'histoire. « Il faut encore avoir le souvenir de tous les gens les prêtres et les religieuses qui ont porté les mesures sociales du Québec, le croyez-vous, jusque dans les années 1960 » explique une dame.

Plusieurs dignitaires étaient présents pour la messe, notamment le maire de Québec Régis Labeaume. Celui-ci reconnaît l'importance de la présence catholique dans la capitale.

« Ce sont des fêtes grandioses qui se continuent. Je pense que tout le monde a vu l'impact réel dans les derniers mois, notamment sur le tourisme » raconte le premier magistrat de la ville. 

Si la messe était le point culminant des célébrations du jubilé, elle était également le point culminant de 2 ans de travail directeur musical des Fêtes du 350e anniversaire de Notre-Dame de Québec Guillaume Boulay. « Toutes nos fêtes se dirigeaient vers ce moment-ci, on a mis le paquet pour que ce soit la plus belle célébration possible qu'on pouvait offrir aux gens de Québec. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !