•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déversement aux Îles : Hydro-Québec n'a pas encore localisé la fuite

Radio-Canada

Hydro-Québec tente toujours de trouver l'endroit exact d'où s'est échappé le diesel qui s'est déversé jeudi au port de Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine.

Un test de routine qui ne s'est pas bien déroulé jeudi pourrait être à l'origine de la fuite du pipeline, qui lie le port de Cap-aux-Meules à la centrale d'électricité d'Hydro-Québec. 

« Hydro-Québec en fin de journée a rapidement vidé les pipelines de son contenu en mesure de prévention, suite à des résultats de non-conforme , a indiqué Alain Sayegh, d'Hydro-Québec. « Une fois qu'on aura confiné et récupéré, on fera le travail d'investigation de savoir d'où provient la fuite. » 

Samedi, une trentaine de personnes étaient à pied d'œuvre.

Le quai à Cap-aux-Meules avec des dispositions pour contenir le déversement de pétrole.

Le quai à Cap-aux-Meules avec des dispositions pour contenir le déversement de pétrole.

Photo : Diane Hébert

L'ampleur du déversement inconnu

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, estime que 50 000 litres de diesel auraient pu s'échapper.

« Il y a une minime quantité du côté de la mer, à l'intérieur du port, mais il y a quand même des équipements de rétention pour limiter les dégâts. Le reste du déversement de diesel a plutôt eu lieu du côté du terrain qui avoisine le port de Cap-aux-Meules. »

Jonathan Lapierre affirme que la situation est préoccupante, mais que tout est mis en place pour que la situation se rétablisse rapidement. L'accès au port de Cap-aux-Meules demeure interdit jusqu'à nouvel l'ordre.

Est du Québec

Société