•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins d'aide aux devoirs dans certaines commissions scolaires

Aide aux devoirs

Aide aux devoirs

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les commissions scolaires doivent jongler avec un budget réduit de plusieurs milliers de dollars, ce qui entraîne inévitablement des réductions de services aux élèves.

L'aide aux devoirs sera bientôt chose du passé dans les écoles de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean qui a dû faire des compressions de 1,3 M$ pour présenter un budget équilibré.

À la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets, la situation n'est pas plus rose dans l'atteinte de l'équilibre budgétaire.

« On a coupé 50 000 $. Il reste quand même 75 000 $, on n'a pas voulu couper complètement l'aide aux devoirs », explique le président Rémi Rousseau.

Cependant, pour conserver l'aide aux devoirs, il a fallu sacrifier presque tous les postes d'intervenants en toxicomanie.

Pour éviter une situation similaire, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay a présenté un budget déficitaire d'un million de dollars, mais les coupes seront inévitables à partir de l'an prochain.

La directrice générale responsable des finances, Christine Tremblay, présentera lundi un plan de redressement au gouvernement.

« On reçoit une allocation annuelle de 250 000 $. Cette allocation-là sera réduite de 25 % l'année prochaine et de 50 % en 2016-2017, donc ce qui veut dire la moitié moins d'argent pour donner des services aux élèves. »

La commission scolaire répartira les ressources qui restent selon les besoins de chacune de ses écoles. Certains établissements pourraient ne plus offrir du tout d'aide aux devoirs pour concentrer les services ailleurs.

Le transport scolaire du midi sera aussi révisé, en haussant encore les tarifs ou en éliminant des trajets d'ici deux ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !