•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inversion d'oléoduc : Denis Coderre insatisfait des réponses d'Enbridge

Le maire de Montréal, Denis Coderre

Le maire de Montréal, Denis Coderre

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), Denis Coderre, n'est pas satisfait des réponses fournies par la compagnie Enbridge sur la sécurité de son projet d'inversion de l'oléoduc 9B, dans la région de Montréal.

Selon le maire de Montréal, au moins deux des réponses d'Enbridge sur les 30 conditions qui lui sont imposées par l'Office national de l'énergie sont incomplètes. Ces réponses portent notamment sur les mesures que compte prendre la compagnie pour assurer un franchissement sécuritaire des cours d'eau par l'oléoduc ainsi que sur sa stratégie pour faire face aux situations d'urgence.

En matière de transport de produit pétrolier, ça nous prend une note parfaite. L'erreur est inacceptable.

Une citation de :Denis Coderre, maire de Montréal

« Enbridge doit donc tout mettre en œuvre pour rassurer la population et nous convaincre que le franchissement des cours d'eau se fera de façon sécuritaire et que les mesures d'urgence nous permettront de minimiser les conséquences d'une éventuelle défectuosité de l'oléoduc. Il faut que cela se fasse. », a poursuivi le maire Coderre.

Rappelons que, le 6 mars dernier, l'Office national de l'énergie a approuvé le projet d'inversion de l'oléoduc d'Enbridge entre Sarnia et Montréal dans la mesure où la compagnie respecte 30 conditions avant et après la mise en marche du projet.

Le projet de la compagnie Enbridge consiste à inverser et à augmenter le flux de pétrole acheminé par son oléoduc 9B entre North Westover et les raffineries de Montréal afin d'ouvrir un débouché supplémentaire pour l'acheminement du pétrole de l'Ouest vers les raffineries et les ports de l'est du pays.

Or, cet oléoduc vieux de plus de 30 ans traverse de nombreuses zones résidentielles et urbaines dans la région de Montréal, ce qui inquiète les citoyens, les environnementalistes et les autorités municipales des villes traversées par cet oléoduc.

Les inquiétudes face à la sécurité de ce projet sont accentuées par les antécédents d'Enbridge, responsable d'un énorme déversement en 2010 à Battle Creek, au Michigan.

L'oléoduc 9B d'Enbridge allait déjà de l'ouest vers l'est lorsqu'il a été construit dans les années 70, mais son flux a été inversé 20 ans plus tard pour répondre aux conditions du marché à l'époque. Enbridge veut maintenant revenir au flux initial du pipeline pour que les raffineries de l'est du pays puissent avoir accès au pétrole de l'Ouest.

La Communauté métropolitaine de Montréal regroupe 82 municipalités où vivent 3,8 millions de personnes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !