•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Une manifestation catalane à Barcelone à l'occasion de la «Diada» - la fête nationale catalane - 2014.

Une manifestation catalane à Barcelone à l'occasion de la «Diada» - la fête nationale catalane - 2014.

Photo : Albert Gea / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À quelques jours du référendum sur l'indépendance de l'Écosse, près de 2 millions de personnes sont descendues dans les rues de Barcelone pour réclamer un référendum sur l'indépendance de la Catalogne.

La tenue d'un référendum sur l'indépendance en Écosse galvanise la ferveur des nationalistes catalans en Espagne, où une foule évaluée à 1,8 million de personnes par la mairie de Barcelone a envahi les rues de la ville pour réclamer une consultation sur la séparation de la Catalogne.

Les manifestants soulignent la Diada - ou « journée nationale » de la Catalogne - pour une troisième année de suite. Or, la fête de cette année se déroule au moment où l'Écosse tient un référendum sur son indépendance.

Les partisans de l'indépendance de la Catalogne réclament le droit d'organiser, le 9 novembre, un référendum sur la souveraineté de la région.

Un peu de Québec à Barcelone

Une délégation d'une dizaine de Québécois, dont le chef de la Société Saint-Jean-Baptiste, ont participé à la manifestation. Maxime Laporte a notamment brandi un drapeau du Québec, afin de rappeler que le projet souverainiste québécois est toujours bien vivant. Une section de la manifestation avait d'ailleurs été réservée aux Québécois. M. Laporte sera en Écosse le 18 septembre, lors du référendum.

Des foules immenses ont défilé dans les grandes artères de Barcelone en formant un V pour « vote » et « victoire ».

Contrairement aux Écossais, dont le référendum se déroule avec l'assentiment du gouvernement britannique, les Catalans sont privés d'une telle démarche par le gouvernement central, qui invoque des dispositions constitutionnelles.

En 2012, une manifestation de plus de 1 million de Catalans avait forcé le gouvernement régional à promettre une consultation sur l'autodétermination de la région. Les Catalans ont maintenu leur mobilisation et une nouvelle manifestation s'est déroulée l'an dernier. Les militants ont formé une chaîne humaine de 400 kilomètres de long (Nouvelle fenêtre) poussant du même coup le gouvernement régional à fixer une date pour la consultation qui aura lieu le 9 novembre.

Les festivités catalanes de cette année marquent le 300e anniversaire de la prise de Barcelone (1714) par les troupes du roi Philippe V. Ce dernier a aboli les lois et les institutions catalanes.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !