•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Cégep de Sainte-Foy choisit de fermer sa piscine

Radio-Canada

La piscine du Cégep de Sainte-Foy sera fermée d'ici deux ans pour permettre l'amélioration d'autres installations sportives. La direction affirme que l'intérêt des étudiants pour la natation ne cesse de diminuer, mais cette décision ne fait pas l'unanimité.

Des travaux majeurs estimés à 2,5 millions de dollars doivent être entrepris à la piscine, qui a été construite en 1967. Le système de filtration, le bassin et la céramique doivent être complètement refaits.

« Plusieurs de nos gymnases et de nos salles sont à refaire, de même que la piscine. Il y a vraiment des améliorations importantes à apporter. En tenant compte des champs d'intérêt des étudiants et du coût de la mise à niveau de la piscine, on a jugé qu'il était préférable de fermer celle-ci », explique la directrice générale du cégep, Carole Lavoie.

Depuis plusieurs années, la direction dit observer une baisse des inscriptions pour les activités aquatiques, au profit du spinning et du conditionnement en salle.

Une décision décriée

Marcel Bouchard, professeur d'éducation physique du Cégep de Sainte-Foy maintenant à la retraite, n'est pas d'accord avec cette décision. Selon lui, l'établissement devrait permettre aux jeunes de se familiariser avec le plus grand nombre de sports possible plutôt que de suivre des modes.

Marcel Bouchard affirme que les sports aquatiques sont formateurs pour les étudiants.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Marcel Bouchard affirme que les sports aquatiques sont formateurs pour les étudiants.

« Ce n'est pas parce que les jeunes aiment manger des toasts qu'on leur donne des toasts à manger pour le restant de leurs jours. Il faut leur faire goûter à autre chose », affirme Marcel Bouchard.

« La piscine est un plateau incroyable pour apprendre toutes sortes de choses, que ce soit la natation, le plongeon ou la plongée sous-marine. C'est facile pour un administrateur de dire que ça coûte trop cher. Malheureusement, on considère l'éducation physique comme une matière de deuxième ordre à l'école », déplore-t-il.

Marcel Bouchard ajoute que les professeurs du département d'éducation physique ont contesté en vain cette décision. 

La direction du Cégep de Sainte-Foy promet de ne pas abandonner pour autant la pratique des sports aquatiques. Elle affirme que les cours relatifs à ce type de sports pourront se dérouler au PEPS, à moins d'un kilomètre du cégep.

Marcel Bouchard rétorque que les jeunes ne choisiront pas de se déplacer à l'extérieur l'hiver pour aller nager à l'Université Laval.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Sports